Un dispositif d’alerte et d’information par SMS créé par gendarmerie de la Corrèze

Partager :

Alerter ou informer un grand nombre de personnes d’un coup par un simple SMS envoyé à toutes en même temps. C’est ce que peut faire désormais la gendarmerie de la Corrèze. Et c’est un gendarme de la Corrèze qui a développé ce système simple et très économique..

C’est à la demande de son commandant de groupement que l’adjudant Stéphane Grégoire a imaginé ce système. Spécialiste en informatique, il exerce au sein de la SOLC de la Corrèze, la Section Opérationnelle de Lutte contre la Cybercriminalité, il a développé un dispositif simple et très économique. En quelques clics sur un téléphone portable on peut envoyer un message à un très grand nombre de personnes préalablement inscrites.

Un système qui fonctionne dans les deux sens

Il suffit de fait d’un serveur, un ordinateur relié à internet par une clef 3G et une carte Sim pour l’abonnement téléphonique. Des listes sont créées, répertoriant les numéros de téléphone portable d’un groupe. L’utilisateur n’a plus que, de son téléphone portable, avec une appli à entrer le numéro de la liste, écrire son message. Et le tour est joué. Quasi instantanément tous les membres du groupe reçoivent le SMS. Cela peut être une alerte sur des séries de cambriolage par exemple, une simple information, ou tout autre sorte de message. « Nous pouvons aller jusqu’à 1800 caractères  » précise l’adjudant Grégoire. Un système qui plus est réversible. Car le numéro du gendarme qui a envoyé le message s’affiche. « S’il se passe quelque chose de grave, qu’une personne voit un délit par exemple, elle peut recontacter le personnel qui lui a envoyé le message et faire remonter l’info » souligne Stéphane Grégoire.

2 euros par mois seulement

Une vingtaine de listes ont déjà été constituées. Notamment l’une groupant des éleveurs de chevaux confrontés aux actes de mutilations. Il compte 360 inscrits. Il y a aussi des groupes de membres de dispositifs Participation Citoyenne. « On peut en créer à l’envie, explique le colonel Philippe Quénéhervé, commandant adjoint du groupement de gendarmerie de la Corrèze, selon les besoins que l’on a identifiés sur le terrain ». Un système très souple, utilisable n’importe où, par n’importe quel gendarme. Et très économique. Il ne coûte que 2 euros par mois à la gendarmerie, le prix de l’abonnement pour la carte Sim. Si bien qu’il a séduit au-delà de la Corrèze : près d’une dizaine d’autres groupements départementaux l’ont adopté, notamment, le dernier en date, en Haute-Vienne.

Source : https://www.francebleu.fr/infos/societe/un-dispositif-d-alerte-par-sms-made-gendarmerie-de-la-correze-1601905058.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Nouvelle-Aquitaine
Publications: 70

Laisser un commentaire