Seine-et-Marne : Le rappeur Timal a été placé en garde à vue pour actes de cruauté envers un animal domestique

Partager :

Le rappeur Timal a été placé en garde à vue ce Mercredi 31 Août à Noisiel (Seine-et-Marne) pour actes de cruauté envers un animal domestique. Ruben Louis, de son vrai nom, avait posté ce Mardi 30 Août sur Snapchat, une vidéo de lui donnant plusieurs coups de pied au niveau de la tête à l’un de ses 2 chiens.

La séquence a aussitôt fait réagir sur les réseaux sociaux, où plusieurs fans ont condamné cet acte de maltraitance. L’artiste de 25 ans a été interpellé ce Mercredi matin à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne). Plusieurs associations, dont la société protectrice des animaux et la Fondation 30 Millions d’amis, ont porté plainte.

3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende

Selon l’article 521-1 du code pénal, maltraiter un animal est puni de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

Le propriétaire des 2 american staffordshires, ou amstaffs, est connu des services de police. Timal avait déjà fait parler de lui il y a 3 ou 4 ans quand des voisins s’étaient plaints des nuisances qu’il causait avec ses chiens. Il n’était alors pas question de maltraitance animale.

Si vous êtes témoin d’un acte de maltraitance ?

Si vous êtes témoin d’un acte de maltraitance envers un animal sur la voie publique qui nécessite une intervention immédiate pour la survie de l’animal, alertez la police ou la gendarmerie. Vous pouvez également contacter les services vétérinaires de la direction départementale de protection des populations et/ou une association de protection animale. Il faut fournir un maximum de détails sur les faits et le lieu pour qu’une enquête puisse être ouverte, si possible avec photos ou vidéo à l’appui.

Les associations et fondations nationales de protection animale peuvent être contactées par téléphone et/ou mail. Certaines ont mis en place des applications de signalement. Ces informations sont disponibles sur leur site internet. Les associations et fondations nationales de protection animale disposent d’un réseau d’informateurs et d’enquêteurs en lien avec la gendarmerie et les services vétérinaires.

Si vous voyez des cas de maltraitance sur internet, signalez le sur la plateforme d’harmonisation, d’analyse, de recoupement et d’orientation des signalements depuis www.internet-signalement.gouv.fr. Ce site est géré par des policiers et gendarmes spécialisés.

Si votre animal a été victime de maltraitances, vous pouvez porter plainte. Vous pouvez contacter une association de protection animale pour obtenir des conseils et vous faire assister dans votre démarche.

En savoir plus ?

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du Ministère de l’Intérieur www.demarches.interieur.gouv.fr.

Partager :
Allo17.fr Île-de-France
Allo17.fr Île-de-France

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Île-de-France en temps réel.

Publications: 257

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.