Bordeaux : Les forces de l’ordre ont dû faire face à une série de violences urbaines à la nouvelle année 2023

Partager :

Au passage de la nouvelle année 2023, à Bordeaux (Gironde), les forces de l’ordre ont dû faire face à une série de violences urbaines. Au total, 8 policiers ont été blessés, dont 6 par des acouphènes liés au tirs de mortiers.

15 interpellations

Des tirs de mortiers, des feux d’artifice, des objets de l’espace urbain brûlés. D’après les informations que nous disposons, il y a eu au moins 15 interpellations dont des mineurs de 16 et 17 ans, toujours en garde à vue pour des faits de violences urbaines ce Dimanche 1er Janvier.

Ce sont près de 300 policiers et gendarmes supplémentaires et spécialement dédiés à la lutte contre les violences urbaines avaient été déployés. Le dispositif s’appuie sur 200 effectifs de la sécurité publique, renforcés par un escadron de gendarmes mobiles de Luçon (Vendée) et une demi-compagnie de la CRS 19 de La Rochelle (Charente-Maritime). Le bilan de la soirée fait aussi état de plusieurs véhicules incendiés.

Les policiers ont également interpellé des personnes qui tiraient dans leur direction avec des mortiers d’artifice. Des jeunes qui ont allumé des feux d’artifice vers le centre pénitentiaire de Gradignan (Gironde) ont également été appréhendés.

68 infractions en zone gendarmerie dont une quarantaine de permis retirés

En zone gendarmerie, plusieurs départs de feu de poubelles à Carbon-Blanc (Gironde). Ce sont près de 202 gendarmes supplémentaires ont été déployés. Au total, 68 infractions pour alcoolémie excessive ont été relevées ainsi que onze infractions pour conduite sous stupéfiants. Une quarantaine de permis de conduire ont été retirés. 

Partager :
Allo17.fr Nouvelle-Aquitaine
Allo17.fr Nouvelle-Aquitaine

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Nouvelle-Aquitaine en temps réel.

Publications: 106

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *