Confinement : Dans le Tarn-et-Garonne, la gendarmerie contrôle les attestations de déplacement et le port du masque

Partager :

Le confinement est-il bien respecté ceweek-end? Les gendarmes multiplient les patrouilles depuis trois jours en Occitanie. Terminé la prévention, les militaires n’hésitent plus à dresser des procès-verbaux. C’était le cas aujourd’hui sur la commune de Grisolles.

Les gendarmes multiplient les patrouilles « fixes » et « statiques » en Occitanie. Aujourd’hui, la patrouille de gendarmerie du Tarn et Garonne a effectué des contrôles d’attestations de déplacement et du port du masque à Grisolles.

Attestation de sorties : une grande majorité d’habitants en règle

Le confinement est imposé depuis 9 jours, si les militaires ont fait preuve de pédagogie dans un premier temps aujourd’hui ils sont plus inflexibles. Depuis le début du deuxième confinement, la patrouille de gendarmerie du Tarn-et -Garonne a réalisé 1000 contrôles et procédé à une trentaine de verbalisations pour absence d’attestation ou non-conformité.

Le colonel Hervé Jaillot, commandant second de la gendarmerie du Tarn-et-Garonne confirme une tendance nationale : les déplacements sont deux à trois fois plus nombreux en semaine que lors du premier confinement. En revanche, le week-end c’est nettement plus calme. « Globalement, les Français ont le bon réflexe, ils ont pris conscience des mesures et respectent mieux les règles liées au confinement. Les gens sont en règle dans leur déplacement ».

Il y a encore quelques exceptions, certains ne justifient pas encore leurs sorties. Au centre de la commune de Grisolles aujourd’hui, une habitante a été verbalisée parce qu’elle ne portait pas le masque. Dans certaines communes de l’Occitanie, le port du masque n’était pas encore obligatoire. A Grisolles dans le Tarn-et-Garonne il n’est imposé que depuis le 30 octobre dernier, date du début du deuxième confinement, et peu de personnes en sont informées.

Rappel du nombre de PV dressés lors du premier confinement

Selon le ministère de l’Intérieur, depuis le 17 mars, 15,5 millions de contrôles ont été effectués et 915 000 procès-verbaux pour infraction aux mesures du confinement ont été dressés.

Toute personne peut se faire contrôler dès lors qu’elle se déplace. Dans l’espace public, la rue, les routes, les commerces, les parkings de grandes surfaces, gares, aérodromes, parcs ou encore dans les transports en commun.

En revanche, les forces de l’ordre ne peuvent pas contrôler les personnes dans des espaces dont l’entrée est payante, les entreprises, chambres d’hôtels, maison, immeubles…

Amendes, quels montants ?

En cas de non-respect des règles en vigueur, les forces de l’ordre peuvent dresser un PV, une amende forfaitaire de 135 euros. Une note salée qui peut rapidement augmenter si, à la fin du délai de 90 jours les personnes n’ont pas payé ce montant, la contravention est alors majorée à 375 euros.
Une nouvelle infraction constatée moins de 15 jours après la première sanction fait grimper le montant de l’amende à 200 € (majorée à 450 €).

A plus de 3 condamnations dans un délai de 30 jours, les personnes risquent jusqu’à 6 mois de prison et 3 750 € d’amende. Enfin, vous encourez même jusqu’à 1 an de prison et 15 000 € d’amende si vous enfreignez sciemment les règles et mettez ainsi la vie d’autrui en danger. En cas de si rébellion lors d’un contrôle par un agent, une sanction de 2 ans de prison et 30 000 € d’amende est prévue.

La gendarmerie n’est pas « un centre de renseignement »

Depuis le début de ce deuxième confinement la gendarmerie du Tarn-et-Garonne constate une recrudescence d’appels téléphoniques. Le colonel Hervé Jaillot rappelle que la gendarmerie n’est pas un centre d’appel et qu’elle n’est pas habilitée à répondre à des questions pratiques liées au covid. Actuellement, les gendarmes sont pleinement mobilisés pour la lutte antiterroriste et le respect du confinement.

Le gouvernement a mis en place une plateforme téléphonique qui permet d’obtenir toutes les informations sur le covid-19.

Le numéro vert qui répond aux questions sur le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2, Covid-19) est ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 : 0 800 130 000.

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/tarn-et-garonne/montauban/confinement-tarn-garonne-gendarmerie-controle-attestations-deplacement-port-du-masque-1892692.html.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Occitanie
Publications: 122

Laisser un commentaire