Crash d’hélicoptère en Savoie : Qui sont Amaury et Stéphane, les deux CRS décédés dans l’accident

Partager :

Parmi les cinq hommes qui ont trouvé la mort en mission d’entraînement de secours, figurent deux membres de la CRS Alpes de Savoie dont le capitaine.

L’émotion est grande dans le monde du secours en montagne après le terrible accident d’hélicoptère de Bonvillard (Savoie) mardi soir. Parmi les cinq personnes qui ont trouvé la mort dans ce crash survenu lors d’un exercice d’entraînement au vol de nuit, figurent deux membres de la CRS Alpes de Savoie basée à Albertville. Des secouristes de la police nationale spécialisés dans les sauvetages en montagne. Et aujourd’hui les membres de cette prestigieuse unité pleurent leur chef.

Le capitaine Amaury Lagroy de Croutte, 45 ans, commandant de la CRS Alpes de Savoie, fait partie des victimes. Ce père de trois enfants avait pris la tête de cette unité en septembre 2018. Ce grand professionnel avait commencé sa carrière de secouriste à la CRS Alpes de l’Isère à Grenoble. Il avait ensuite passé un concours pour devenir officier, était parti au Renseignement Intérieur, avant de revenir vers le milieu montagnard en devenant l’adjoint du commandant du Centre national d’entraînement à l’alpinisme et au ski (CNEAS) qui forme les CRS de montagne.

Amaury Lagroy de Croutte s’était ensuite totalement impliqué dans son rôle de commandant de la CRS de Savoie, organisant avec un grand professionnalisme les opérations de secours menées par son unité. Il multipliait également les messages de prévention à destination du grand public, afin d’éviter les accidents. « Si vous êtes mal équipé, si vous n’avez pas de bonnes chaussures pour randonner, le moindre faux pas sur un sentier de montagne un peu escarpé peut avoir des conséquences dramatiques », expliquait-il encore l’été dernier à des amateurs de montagne, lors d’une journée de prévention sur le terrain.

En 2016 à Chamonix, il avait organisé pour la presse une rencontre avec la première femme CRS de montagne, Marion Poitevin, formée dans le centre d’entraînement de Chamonix dont il était l’un des responsables. Ce jour-là, Amaury Lagroy de Croutte s’était félicité « de voir les femmes entrer dans ce milieu du secours en montagne jusqu’à présent très masculin ».

« On perd un bon mec »

Le deuxième CRS de montagne décédé dans l’accident s’appelle Stéphane Le Meur. Agé de 39 ans et père également de trois enfants, il était brigadier à la CRS Alpes de Savoie où il a fait toute sa carrière. Lui aussi était très apprécié par ses collègues. « On perd un bon mec », confie un CRS de Savoie.

Le commandant Nicolas Thiebault qui dirige le centre de formation et d’entraînement des CRS de montagne connaissait bien les deux CRS décédés :

C’est un choc terrible pour nous. On est vraiment frappé de plein fouet par la brutalité de ce drame. Notre métier est difficile, souvent dangereux. Le capitaine Amaury Lagroy de Croutte, qui avait été mon adjoint, était un homme particulièrement chaleureux, ouvert et humain. On sait que notre activité comporte un risque élevé que l’on cherche à réduire au maximum, sachant que l’on ne peut pas le supprimer complètement. L’accident, la perte de collègues demeurent cependant inacceptable. Pour autant, nous devons poursuivre notre mission. Avec le plus grand professionnalisme possible.

La CRS Alpes avait déjà été cruellement touchée en octobre 2019 avec la mort du brigadier-chef Nicolas Revello, 46 ans, père de deux enfants. Ce secouriste de la CRS Alpes Isère avait fait une chute mortelle de 150 mètres lors d’une opération de secours dans le massif des Ecrins.

Source : https://www.leparisien.fr/faits-divers/crash-d-helicoptere-en-savoie-qui-sont-amaury-et-stephane-les-deux-crs-decedes-dans-l-accident-09-12-2020-8413340.php.

Partager :
Allo17.fr Auvergne-Rhône-Alpes
Allo17.fr Auvergne-Rhône-Alpes

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Auvergne-Rhône-Alpes en temps réel.

Publications: 143

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *