Doubs : Un homme de 23 ans a été contrôlé à 4 reprises sans permis, il vient à la gendarmerie en voiture

Partager :

Ce Lundi 6 Décembre, un homme de 23 ans a été contrôlé, à 4 reprises, sans permis de conduire entre 2018 et 2021. Lors de sa dernière convocation pour évoquer ces faits, l’homme s’est présenté devant les gendarmes au volant de sa voiture.

5e conduite sans permis, provocation volontaire ?

Les gendarmes effectuent quelques investigations et découvrent que cet homme, résidant en Haute-Saône, en est à sa 4e procédure pour conduite sans permis. La première en Février 2018 alors qu’il n’avait que 20 ans, puis en Mai de la même année. Il a également été contrôlé en infraction en 2019 puis au mois de Septembre dernier.

L’homme de 23 ans a été immédiatement placé en garde à vue avant d’être incarcéré. Pour ces nouveaux faits, il devra comparaître devant le tribunal, au mois de Mars 2022.

Une pratique inquiétante

C’est une pratique inquiétante. D’après les derniers chiffres officiels de 2019, au moins 770.000 personnes circuleraient sans disposer d’un permis de conduire valide en France.

Cela représente une hausse de 18% par rapport à l’estimation 2018 et de 54% par rapport au chiffre de 2014. En 2020, 6% des conducteurs impliqués dans un accident mortel et 3,5 % de ceux impliqués dans un accident corporel circulaient sans permis valide. Ces proportions ont augmenté respectivement de 2,2 points et 1,3 point depuis 2010.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Bourgogne-Franche-Comté

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Bourgogne-Franche-Comté en temps réel.

Publications: 27

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je comprends parfaitement le système. Un permis de conduire cher et difficile à obtenir, ce qui pousserait certains conducteurs à rouler sans l’avoir jamais passé ou ne cherchant pas à le repasser après l’avoir perdu faute de points ou suite à une condamnation judiciaire. Donc diminuons le permis, réduisons la difficulté et peut être que là, nous verrons beaucoup de personnes avec le permis.

  2. De forte répression des infractions, avec notamment des radars automatiques qui contribueraient à près de 100.000 annulations de permis pour défaut de points chaque année.