Drôme : Un gendarme au PSIG s’est suicidé avec son arme de service

Partager :

Nous venons d’apprendre ce Mercredi 12 Octobre qu’un gendarme âgé d’une quarantaine d’années a mis fin à ses jours en utilisant son arme de service dans l’enceinte de la caserne. Il était affecté au peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Valence (Drôme).

Une enquête a été ouverte

Une enquête a été ouverte par le parquet afin d’éclaircir les circonstances du geste. La section de recherche de Grenoble (Isère) est en charge des investigations.

Nous adressons à sa famille ainsi qu’à ses proches et ses camarades nos plus sincères condoléances et tout notre soutien dans cette épreuve difficile.

Le Ministère de l’Intérieur a mis en place 2 dispositifs pour lutter contre ce fléau qui touche durement les policiers. Une ligne d’écoute est disponible pour les fonctionnaires victimes d’agressions ou de menaces au 08.00.95.00.17, tous les jours, de 5 heures à 23 heures et une cellule de soutien psychologique est aussi ouverte 24h/24 au 08.05.23.04.05. Les appels sont anonymes, confidentiels et gratuits.

Si vous avez des idées suicidaires, en parler peut tout changer. Appelez le 3114, écoute professionnelle et confidentielle, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Appel gratuit.

Partager :
Allo17.fr Auvergne-Rhône-Alpes
Allo17.fr Auvergne-Rhône-Alpes

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Auvergne-Rhône-Alpes en temps réel.

Publications: 145

Un commentaire

  1. J’adresse mes sincères condoléances à ses camarades. Nous perdons une nouvelle fois, un membre de notre famille. Qu’il repose en paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *