Paris : La police met fin à une rave party

Partager :

Les « raveurs » ont profité de la manifestation contre la loi sur la « sécurité globale » pour faire entendre leur voix. Ils ont organisé une mini rave party sous la neige.

Sur le Boulevard Daumesnil (12e arrondissement), des centaines de « teufeurs », certains sans masque, ont dansé sous la neige en début d’après-midi pour dénoncer la généralisation du couvre-feu avancé à 18 heures partout en France dès ce Samedi soir. Ils ont aussi voulu apporter leur soutien aux DJ et organisateurs de soirées considérés comme « les oubliés du COVID-19 ».

La police verbalise et confisque le matériel

La manifestation non déclarée en préfecture (et donc illégale) a été rapidement interrompue par les forces de l’ordre qui ont procédé à la verbalisation des organisateurs. Le matériel audio déployé pour l’événement a aussi été confisqué, annonce la préfecture de police de Paris.

Dans plusieurs villes les « teufeurs » de la mouvance des « free parties » ont décidé de rejoindre le mouvement « pour le droit à la culture » et contre la « répression disproportionnée » lancée après la rave de Lieuron (Ille-et-Vilaine) qui a réuni 2.400 personnes au Nouvel an. Cette fête avait entraîné « 2.000 verbalisations, 15 arrestations, 4 mises en examen » selon le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Ils étaient nombreux notamment au départ de la manifestation de Nantes derrière des banderoles comme « nous sommes tous des organisateurs de raves » ou « L’État assassin : vies, cultures, libertés ». À Lille ou encore à Rennes, le défilé avait également un air de techno-parade, avant que les danseurs ne soient dispersés par les forces de l’ordre.

Partager :
Allo17.fr Île-de-France
Allo17.fr Île-de-France

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Île-de-France en temps réel.

Publications: 329

3 commentaires

  1. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi ils veulent ça.
    Avec le couvre-feu, l’augmentation des cas de COVID sera en forte augmentation…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *