Le préfet de police des Bouches-du-Rhône déplore que les dealers de drogue n’aient « pas leur attestation »

Partager :

C’est une analyse bien surprenante qui a été fournie… par le préfet de police des Bouches-du-Rhône. Il a été interrogé dans la matinée du samedi 14 novembre par BFMTV. Il a pris la parole au sujet du reconfinement qui a, pour rappel, démarré le 30 octobre dernier pour une durée minimale de quatre semaines. Le système d’attestation de sortie a été de nouveau mis en place par le gouvernement comme lors du premier confinement. Le préfet, Emmanuel Barbe, était donc en duplex près d’une voie « très fréquentée » située entre Marseille et Cassis. Il a constaté que « peu de gens roulaient sur cette route pour un samedi matin ». Emmanuel Barbe s’est d’abord félicité que « les attestations soient bien présentes » chez la plupart des automobilistes, relaye BFMTV. Le préfet de police a déclaré avoir supervisé de nombreux contrôles du côté de la cité phocéenne. Si « le confinement est globalement bien respecté ici », il en a toutefois ressorti un « constat ». « Tous ceux de bonne foi ont bien compris les règles », mais pas les autres, selon lui.

Les dealers « n’avaient pas leur attestation »

C’est à ce moment-là que les propos du préfet de police sont devenus quelque peu curieux. Toujours auprès de BFMTV, Emmanuel Barbe a alors déclaré avoir assisté la veille, vendredi 13 novembre, à des contrôles des attestations de déplacement « dans des endroits où l’on vend de la drogue ». Le préfet a ainsi déploré la situation : « Personne parmi les acheteurs, et à plus forte raison parmi les vendeurs, n’avait d’attestation. » Mais il s’est finalement ressaisi en répétant encore que « ce système (d’attestation et de confinement ndlr) était bien compris », par tous…  

Source : https://www.valeursactuelles.com/societe/video-le-prefet-de-police-des-bouches-du-rhone-deplore-que-les-dealers-de-drogue-naient-pas-leur-attestation-125668.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Provence-Alpes-Côte d’Azur
Publications: 82

Laisser un commentaire