COVID-19 : Faux pass sanitaire, une très mauvaise idée

Partager :

Les annonces proposant de vendre de faux certificats de vaccination fleurissent sur les réseaux sociaux après les annonces du Président de la République, Emmanuel Macron.

C’est une tendance forte des recherches sur Google : « obtenir un faux certificat de vaccination », « obtenir un faux pass sanitaire » ou encore « faux pass sanitaire ».

Le pass sanitaire deviendra obligatoire à partir du 21 Juillet 2021

À partir du 21 Juillet 2021, le pass sanitaire deviendra obligatoire dans tous les lieux de culture et de loisirs (théâtres, cinémas, musées, parcs d’attractions, festivals, salles de concerts…) accueillant plus de 50 personnes.

À partir de début Août, le pass sanitaire devra être obligatoire dans les cafés, bars et restaurants, même en terrasse, mais aussi dans les centres commerciaux, les hôpitaux, les maisons de retraite. Il sera également obligatoire à bord des avions, des trains (TGV, Intercités) et cars interrégionaux pour les trajets de longue distance.

Plusieurs profils douteux

Plusieurs profils douteux apparaissent sur Snapchat ou Telegram proposant la « création d’un pass sanitaire 100% valide » en échange de 250 euros voir 300 euros.

Le système de QR code est en principe infalsifiable, mais il existe tout de même une faille théorique : l’humain. Un professionnel complaisant peut tout à fait se connecter au téléservice Ameli Pro, s’identifier avec sa carte et saisir son code PIN.

Pour fabriquer ces fausses attestations, les escrocs manipulent des logiciels de traitement d’image, sans hésiter à solliciter directement des pharmaciens.

Difficile, de savoir si des complices médicaux sont réellement impliqués dans ces fraudes.

Identifier d’éventuels actes ou mouvements suspects

Le Ministère de la Santé affirme suivre de très près le sujet des fraudes. Il a déjà alerté les ARS ainsi que les centres de vaccination afin de renforcer leur vigilance.

Il faut savoir qu’aujourd’hui, un délit de faux et usage de faux est puni de 3 ans de prison et 45.000 euros d’amende.

Comme c’est déjà le cas pour la falsification d’un test PCR. Cette peine concerne également les faussaires qui permettraient d’obtenir le pass sanitaire.

Les propositions de faux certificats étaient déjà apparues avant l’annonce de l’extension du pass sanitaire sur les réseaux sociaux.

Beaucoup ressemblent à des arnaques

Difficile toutefois d’évaluer le nombre réel de personnes faussement vaccinées. Si des propositions circulent sur les réseaux sociaux, beaucoup ressemblent à des arnaques.

Ces QR code trafiqués promis seraient très compliqués à réaliser, ils nécessitent en effet une signature électronique très sécurisée, que seule l’Assurance Maladie peut fournir.

Partager :
Allo17.fr
Allo17.fr

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie des régions et départements en temps réel.

Publications: 300

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *