COVID-19 : Un cluster frappe le commissariat de police de Dunkerque

Partager :

Alors que Dunkerque est frappée par une flambée du virus et de son variant britannique, le commissariat doit s’organiser pour tourner au mieux, malgré la situation. Ce qui implique de changer certaines manières de fonctionner.

Dans les brigades et services, les effectifs sont divisés par deux et, parfois, il faut combler les absences.

Les motards font le secrétariat du commissaire pour nous aider à gérer les trous. Pour l’instant, on arrive à fonctionner, non pas normalement, mais encore bien en dépit de la situation.

Julien Sautet, chef de la sûreté urbaine de Dunkerque

Car qui dit effectif réduit signifie aussi baisse du nombre d’actions possibles. La police dunkerquoise a dû diminuer le nombre des patrouilles et des interventions.

On fait un petit peu moins de contrôles routiers par exemple. On se contente vraiment des appels essentiels. Si on a trois appels en même temps, un pour violences conjugales et deux pour différend de voisinage ou tapage nocturne, on va se concentrer sur les violences conjugales.

Julien Sautet, chef de la sûreté urbaine de Dunkerque
Partager :
Allo17.fr Hauts-de-France
Allo17.fr Hauts-de-France

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Hauts-de-France en temps réel.

Publications: 85

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *