Redon : Selon des collectifs réunis au teknival, le matériel a été volontairement détruit par les forces de l’ordre

Partager :

Des collectifs réunis au teknival de Redon (Ille-et-Vilaine) dénoncent le comportement des forces de l’ordre qui auraient volontairement détruit du matériel de sonorisation au moment d’évacuer le site.

En effet, des photos et vidéos montrant les forces de l’ordre donnant des coups de pioches sur des enceintes et déchirant des toiles appartenant aux fêtards.

Ça nous semble vraiment problématique. On a interrogé le ministère de l’Intérieur et de la Justice et dans le cadre de nos missions, on voulait savoir si c’était dans les choses encourues, si c’était amené à se renouveler, lié à l’état d’urgence : on n’a pas eu de réponse.

Samuel Raymond, un porte-parole de Freeform

Aucun ordre de destruction de matériel

Emmanuel Berthier, le préfet d’Ille-et-Vilaine a réagi en indiquant :

Le 18 et 19 Juin 2021, s’est déroulée une opération de maintien de l’ordre en réponse à un rassemblement interdit. Je n’ai donné aucun ordre de destruction de matériel. La justice se prononcera si elle est saisie d’éventuels contentieux.

Emmanuel Berthier, le préfet d’Ille-et-Vilaine

Selon Freeform plusieurs dépôts de plainte de collectifs et de propriétaires de matériels seraient envisagés dans les prochains jours.

Philippe Astruc, procureur de la République de Rennes a indiqué que dans l’enquête, les gendarmes ont procédé sur instruction du parquet à la saisie d’une platine, 3 tables de mixage et de 3 amplificateurs et que les recherches pour identifier les propriétaires de ces biens se poursuivent. Mais qu’aucune instruction du parquet de Rennes n’a été donnée au-delà.

Sur Twitter, le Ministère de l’Intérieur informe que les forces de l’ordre ont procédé à la saisie provisoire des matériels utilisés, notamment les appareils de sonorisation.

Un événement en hommage à Steve Maia Caniço

Ce Vendredi 18 Juin 2021, en début de soirée, à Redon (Ille-et-Vilaine), 1 500 personnes s’étaient rassemblées pour une free-party, un événement en hommage à Steve Maia Caniço, ce Nantais décédé lors de la fête de la musique 2019.

Les gendarmes, qui avaient lancé Samedi une opération d’évacuation du site de la free-party illégale à Redon (Ille-et-Vilaine) en utilisant des gaz lacrymogènes, ont terminé leur intervention ce Samedi 19 Juin 2021 au soir.

Elle a réuni jusqu’à 400 gendarmes et policiers.

Partager :
Allo17.fr Bretagne
Allo17.fr Bretagne

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Bretagne en temps réel.

Publications: 333

Un commentaire

  1. Pas terrible pour les forces de l’ordre. Bravo… Et dire que c’était normalement une saisie et non une destruction. Merci le Ministère de l’Intérieur pour enfoncer vos hommes…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *