En trottinette électrique, toutes les règles du code de la route s’appliquent aussi 

Partager :

La trottinette électrique a envahi les trottoirs des grandes villes provoquant les dérives (incivilités, comportements dangereux, accidents, etc.). Jusqu’alors, la circulation de ce type d’engins motorisés ne faisait l’objet d’aucune réglementation. Depuis le 23 Octobre 2019, la trottinette électrique et autres hoverboards, gyropodes et monoroues ont fait leur entrée au code de la route.

Les trottinettes électriques sont qualifiées dans le code de la route comme engin de déplacement personnel motorisé. Les règles spécifiques applicables sont prévues et réprimées par les articles R412-43-1 à 412-43-3 du code de la route.

Quelles sont les règles ?

  • Il faut être âgé d’au minimum 12 ans pour conduire une trottinette électrique ou tout autre engin de déplacement personnel motorisé. Pour des raisons évidentes de sécurité, le transport d’un passager et le port d’écouteurs sont proscrits.
  • La vitesse maximale de l’engin est limitée à 25 km/h. Attention au débridage de trottinette qui peut vous coûter jusqu’à 1 500 € d’amende !
  • Sauf disposition particulière, les usagers de trottinettes électriques, hoverboards, gyropodes et autres monoroues ont interdiction de circuler sur le trottoir.
  • En agglomération, les conducteurs engin de déplacement personnel motorisé ont l’obligation de rouler sur les pistes et bandes cyclables. À défaut, ils doivent emprunter les rues où la vitesse est limitée à 50 km/h.
  • Hors agglomération, la circulation reste formellement interdite sur la chaussée. Elle est exclusivement autorisée sur les voies vertes et pistes cyclables.

Comment bien s’équiper ?

Pour circuler à trottinette en toute sécurité, certains équipements sont obligatoires d’autres recommandés. Dans tous les cas, votre engin doit être paré d’un avertisseur sonore, de freins, de feux avant et arrière (allumés en permanence) et de dispositifs rétroréfléchissants porté la nuit ou en journée lorsque la visibilité est insuffisante.

Le port du casque et d’un vêtement ou équipement rétroréfléchissant sont obligatoires hors agglomération sur les routes autorisées. Le port du casque est vivement recommandé en agglomération. De la même manière, porter un vêtement ou un équipement rétroréfléchissant en cas de faible visibilité ou si vous êtes amené à vous déplacer de nuit est fortement conseillé.

Est-il obligatoire de s’assurer ?

Pour rappel, tout véhicule motorisé doit être assuré pour circuler sur la voie publique. Tout conducteur d’un engin de déplacement motorisé doit donc souscrire une assurance spécifique à ce type de véhicules. Soyez très vigilant sur la couverture proposée en cas d’accident causé à un tiers notamment.

Quelles sanctions prévues par la loi sur les trottinettes ?

Enfreindre la loi peut vous coûter plus cher que le prix de votre trottinette.

  • 35 € d’amende en cas de non-respect des règles de circulation.
  • 135 € d’amende en cas de circulation sur les trottoirs.
  • 1 500 € d’amende en cas de non respect de la vitesse de 25km/h maximale imposée.
  • Jusqu’à 3 000 € d’amende en cas de récidive du dépassement de vitesse.

Le stationnement est en cours de réglementation, et il est parfois possible de se trouver en possession d’une trottinette sur un trottoir ou dans un immeuble, à condition que le moteur soit coupé et de la tenir à la main. 

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie des régions et départements en temps réel.

Publications: 275

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.