Un Afghan rapatrié en France a été placé sous surveillance par la DGSI avec 4 de ses proches

Partager :


Il a aidé à l’évacuation de l’ambassade de France à Kaboul. Un Afghan rapatrié en France a été placé sous surveillance par la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure) avec 4 de ses proches. Il est accusé d’être proche des talibans. L’information a été confirmée par le Ministre de l’Intérieur sur les réseaux sociaux.

Ils font l’objet d’une mesure individuelle de contrôle administratif et de surveillance, prévue dans le cadre des lois antiterroristes.

Même si cette personne a très largement aidé à l’évacuation de l’ambassade de France, nous pensons qu’il peut être lié aux talibans.

Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur

Il aurait reconnu son appartenance au mouvement

L’homme, placé à l’isolement à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) pour des raisons sanitaires, aurait reconnu son appartenance au mouvement et aurait admis avoir porté des armes en tant que responsable d’un barrage taliban à Kaboul.

Devant les difficultés extrêmement fortes de pouvoir faire des enquêtes de sécurité sur les personnes devant être rapatriées, les autorités françaises ont accepté d’embarquer cette personne et sa famille.

Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur

Il fait désormais l’objet d’une surveillance stricte de la part des services de sécurité, de même que les 3 hommes qui l’accompagnaient et d’un quatrième homme en lien avec lui.

Plus de 1 300 Afghans

Depuis la mise en place il y a une semaine de l’opération Apagan, lancée au lendemain de la prise de Kaboul par les talibans, la France a rapatrié un peu moins d’une centaine de Français et plus de 1 300 Afghans.

Je n’ai pas eu d’autres remontées de la DGSI.

Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur

Il s’agirait pour l’heure de cas isolés.

Partager :
Allo17.fr
Allo17.fr

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie des régions et départements en temps réel.

Publications: 298

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *