Grand Est : Un jeune gendarme adjoint volontaire diffuse l’identité de ses collègues sur Snapchat

Partager :

Un jeune gendarme adjoint volontaire, âgé de 20 ans, affecté à Soultz-sous-Forêts (Bas-Rhin) a été jugé par le tribunal correctionnel de Strasbourg (Grand Est) pour violation du secret professionnel. En effet, il est accusé d’avoir diffusé l’identité de ses collègues, il a écopé de 15 mois de prison avec sursis.

Jugé par le tribunal pour violation du secret professionnel

Lors d’un contrôle, un jeune rappeur de 22 ans était en possession des identités de tous les militaires composant leur unité.

Le jeune homme a montré aux gendarmes la photo qu’il avait reçue sur le réseau social Snapchat. Sur la photos, on peut lire les noms et prénoms de ses 24 membres.

Il a été jugé ce Lundi au tribunal correctionnel de Strasbourg pour violation du secret professionnel.

Il avait aussi consulté le fichier des personnes recherchées

Très rapidement une enquête a été ouverte, elle a montré que ce jeune gendarme adjoint volontaire avait aussi consulté le fichier des personnes recherchées (FPR) et celui de traitement des antécédents judiciaires (TAJ) en dehors de tout cadre légal.

Le jeune gendarmerie adjoint volontaire a écopé d’une peine de 15 mois de prison avec sursis et à une interdiction d’exercer la profession de gendarme pendant 5 ans. 

Partager :
Allo17.fr Grand Est
Allo17.fr Grand Est

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Grand Est en temps réel.

Publications: 64

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *