Un prêtre orthodoxe blessé par balle dans une église à Lyon, le tireur en fuite

Partager :

Un prêtre orthodoxe a été grièvement blessé par balle, vers 16 heures, alors qu’il était en train de fermer son église, l’église orthodoxe grecque, située rue du Père Chevrier dans le 7e arrondissement de Lyon, samedi 31 octobre.

Événement en direct :

01/11/2020
Fin du direct

Fin du direct concernant le prêtre orthodoxe blessé par balle dans une église à Lyon, merci d’avoir suivi le direct de Allo17.fr.

01/11/2020
Absence de revendication

Vu le contexte, la piste terroriste n’a pas été officiellement écartée mais 24 heures après les faits, le Parquet national antiterroriste (PNAT) n’était toujours pas saisi. « Il n’y a pas de revendication aujourd’hui terroriste », a souligné le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin dimanche sur BFMTV au sortir d’une messe à Tourcoing.

01/11/2020
Le suspect hospitalisé, toujours aucune preuve contre lui

Ce dimanche après-midi, le parquet de Lyon informe que la garde à vue avait été levée, à cause de son état de santé. « Le médecin ayant examiné l’intéressé a en effet jugé que son état de santé n’était pas compatible avec une mesure de garde à vue et qu’il relevait d’une hospitalisation sous contrainte », indique le parquet dans un communiqué. « En l’état des investigations conduites par les enquêteurs, aucun élément ne permet cependant de l’impliquer dans la commission des faits », conclut-il.

 

01/11/2020
Le point sur l'événement

Un homme interpellé. Le procureur de la République de Lyon Nicolas Jacquet a annoncé, samedi soir, l’interpellation d’un suspect. « Les vérifications se poursuivent sur son éventuelle implication », a-t-il ajouté dans un court communiqué. « Une personne pouvant correspondre au signalement donné par les premiers témoins a été placée en garde à vue », a indiqué le magistrat, précisant toutefois que le suspect n’était pas porteur « d’une arme au moment de son interpellation ».

– – – – –

Le tireur en fuite. Le tireur est décrit comme « habillé d’une longue gabardine noire avec un bonnet noir. Il semblait dissimuler sous sa gabardine un fusil à pompe à canons scié. Il a fait usage de son arme en direction du prêtre orthodoxe de l’église et il a pris la fuite », a détaillé ce samedi sur franceinfo Ludovic Cassier, représentant départemental du syndicat Unité SGP Police. Un périmètre de sécurité est installé autour de l’église. Le ministère de l’Intérieur précise que les forces de sécurité et de secours sont sur place. Il recommande d’éviter le secteur.

– – – – –

Une cellule de crise activée. Depuis Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), où il s’est rendu « pour s’assurer du déploiement des forces sécuritaires supplémentaires » dans le cadre du attentats, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé qu’il se rendait « immédiatement » à Paris « pour faire un point précis de la situation ». Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a confirmé l’ouverture de cette cellule de crise, en lien avec le président de la République et le Premier ministre.

– – – – –

La sécurité au niveau « urgence attentat » en France. Le Premier ministre a annoncé, jeudi, le passage du plan Vigipirate au niveau le plus élevé du plan, afin de protéger les lieux de cultes et les écoles, après l’attentat contre la basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice, qui a fait trois morts. Le renforcement des mesures de sécurité autour des lieux de cultes chrétiens est « fort » en ce week-end de la Toussaint. On « doit permettre à chacun de pratiquer son culte en toute liberté et en toute sécurité », a réaffirmé, samedi, Jean Castex.

31/10/2020
L'effectif de Sentinelle plus que doublé

Le gouvernement a laissé une dérogation jusqu’à lundi inclus aux lieux de culte pour célébrer la Toussaint, avant un reconfinement pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Après l’attentat de Nice, Emmanuel Macron a annoncé le passage de 3000 à 7000 soldats pour l’opération Sentinelle afin de protéger les lieux de culte et les écoles. À cela viennent s’ajouter quelque 7000 membres des forces de l’ordre, dont pour moitié des gendarmes réservistes, qui seront mis dès lundi à disposition des préfets pour assurer la sécurité.

31/10/2020
Le procureur de la République de Lyon Nicolas Jacquet a annoncé, samedi soir, l'interpellation d'un suspect

« Les vérifications se poursuivent sur son éventuelle implication », a-t-il ajouté dans un court communiqué. « Une personne pouvant correspondre au signalement donné par les premiers témoins a été placée en garde à vue », a indiqué le magistrat, précisant toutefois que le suspect n’était pas porteur « d’une arme au moment de son interpellation ».

31/10/2020 31/10/2020
Le secrétaire départemental du syndical Unité-SGP-Police décrit le suspect de l'attaque

« Il était habillé d’une longue gabardine noire avec un bonnet noir. Il semblait dissimuler sous sa gabardine un fusil à pompe à canon scié. Il a fait usage de son arme en direction du prêtre orthodoxe de l’église et il a pris la fuite. »

31/10/2020
Enquête ouverte pour tentative d’assassinat

Le parquet de Lyon indique qu’une enquête a été ouverte pour tentative d’assassinat et confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire. « A ce stade, aucune hypothèse n’est privilégiée ni écartée », précise encore le parquet dans un communiqué. Le parquet national antiterroriste suit de près la situation, mais ne s’est pas à ce stade saisi de l’affaire.

31/10/2020
Le maire de Lyon Gregory Doucet vient d’arriver sur place
31/10/2020
Le prêtre orthodoxe blessé par balle

Un prêtre orthodoxe a été la cible de coups de feu près de son église, en milieu d’après-midi. Son pronostic vital est engagé.

31/10/2020
Le point sur l'événement

Le tireur en fuite. « Un individu qu’on commence à décrire de type méditerranéen qui fait 1m90 environ. Il était habillé d’une longue gabardine noire avec un bonnet noir. Il semblait dissimuler sous sa gabardine un fusil à pompe à canons scié. Il a fait usage de son arme en direction du prêtre orthodoxe de l’église et il a pris la fuite », a détaillé ce samedi sur franceinfo Ludovic Cassier, représentant départemental du syndicat Unité SGP Police.

– – – – –

Une cellule de crise activée. Depuis Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), où il s’est rendu « pour s’assurer du déploiement des forces sécuritaires supplémentaires » dans le cadre du attentats, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé qu’il se rendait « immédiatement » à Paris « pour faire un point précis de la situation ». Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a confirmé l’ouverture de cette cellule de crise, en lien avec le président de la République et le Premier ministre.

– – – – –

La sécurité au niveau « urgence attentat » en France. Le Premier ministre a annoncé jeudi le passage du plan vigipirate au niveau le plus élevé du plan, afin de protéger les lieux de cultes et les écoles, après l’attentat contre l’église Notre-Dame de l’Assomption de Nice, qui a fait trois morts. Le renforcement des mesures de sécurité autour des lieux de cultes chrétiens est « fort » en ce week-end de la Toussaint. On « doit permettre à chacun de pratiquer son culte en toute liberté et en toute sécurité », a redit, samedi, Jean Castex.

31/10/2020
Évitez le secteur et suivez les consignes

#Lyon : Évitez le secteur et suivez les consignes.
Soutien à nos forces de sécurité et de secours sur place.
Je rentre à Paris et ouvre la cellule de crise, en lien avec le Président de la République et le Premier ministre.

— Gérald DARMANIN (@GDarmanin) October 31, 2020
31/10/2020
Jean Castex écourte son déplacement à Rouen

Jean Castex écourte son déplacement à Rouen et rentre à Paris, où une cellule de crise a été ouverte après l’attaque contre un prêtre orthodoxe à Lyon.

31/10/2020
La réaction du Ministère de l'Intérieur à été immédiate sur les réseaux sociaux

? #ALERTE | Un événement est en cours à proximité du secteur Jean-Macé, dans le 7ème arrondissement à #Lyon.
Les forces de sécurité et de secours sont sur place. Un périmètre de sécurité a été installé.
⚠️ Évitez le secteur et suivez les consignes des autorités. pic.twitter.com/ZZxeTADcAF

— Ministère de l’Intérieur – Alerte (@Beauvau_Alerte) October 31, 2020

31/10/2020
Les riverains ont entendu deux coups de feu puis des cris

Selon le journal Le Progrès, les riverains ont entendu deux coups de feu puis des cris de douleur. Les faits se sont produits près d’une église orthodoxe grecque, dans le 7e arrondissement de Lyon.

31/10/2020
Un prêtre orthodoxe a été blessé par balle à Lyon

Un prêtre orthodoxe a été blessé par balle à Lyon, l’auteur des coups de feu est en fuite, indique une source policière à France Télévisions. Le pronostic vital du religieux est engagé, précise cette source.

Si vous avez des questions, les commentaires sont ouverts.
Partager :
Image par défaut
Allo17.fr

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie des régions et départements en temps réel.

Publications: 277

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. De toute manière, temps que Charlie Hebdo va continuer avec les carricatures, nous allons avoir des attaques du même sur notre territoire.

  2. Bonjour vous n’avez toujours pas de news concernant l’auteur de l’attaque ? Étrange que nous n’avons toujours pas de news à ce sujet, c’est qui le gars qui à été arrêter ?