Confinement : La gendarmerie submergée d’appels, « on n’est pas un centre de renseignement »

Partager :

Depuis jeudi 29 octobre, veille de l’entrée en vigueur du nouveau confinement, la gendarmerie de Haute-Garonne a vu ses appels doubler en une journée. Elle rappelle de ne pas utiliser le 17 pour des renseignements liés aux nouvelles mesures, qui saturent les lignes d’urgence.

Avec l’entrée en vigueur du nouveau confinement vendredi 30 octobre, les Haut-garonnais se sont rués sur le 17, numéro d’urgence nationale de la police et de la gendarmerie, pour demander des renseignements. « On est envahis d’appels de gens qui se demandent s’ils peuvent faire un barbecue… Depuis quelques jours, ils appellent pour tout et pour rien », confie un militaire.

Mise en garde contre une saturation des lignes

Le numéro dédié aux questions sur le coronavirus (0 800 130 000) étant lui-même fortement sollicité, ces interrogations ont même fait doubler le nombre d’appels vers les services d’urgence des forces de l’ordre jeudi, veille du confinement, constatent les gendarmes. « Le 17 n’est pas un centre de renseignements », rappellent les concernés, qui mettent en garde contre une saturation des lignes et constatent toutefois une accalmie depuis vendredi.

Si beaucoup de citoyens s’interrogent sur les modalités du confinement, ils sont peu à l’enfreindre, témoignent les militaires. « Il y a une certaine gymnastique qui a été acquise lors du premier confinement », attestent-ils.

Source : https://www.ladepeche.fr/2020/10/31/confinement-la-gendarmerie-submergee-dappels-on-nest-pas-un-centre-de-renseignement-9174459.php.

Partager :
Allo17.fr
Allo17.fr

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie des régions et départements en temps réel.

Publications: 298

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *