Lyon : Une femme a été agressée par un individu cagoulé à sa porte d’entrée

Ce Samedi 4 Novembre, une femme a été agressée à Lyon (Rhône). Un individu cagoulé a sonné à sa porte, la blessant à l’abdomen. Une croix gammée a été découverte sur la porte de son appartement, et bien que ses jours ne soient pas en danger, cette agression a suscité une inquiétude croissante. La victime, de confession juive, a été transportée à l’hôpital Édouard-Herriot avec 2 plaies à l’abdomen.

L’assaillant a pris la fuite

Suite à cet incident, la police a ouvert une enquête pour tentative de meurtre aggravé. La victime a pu être interrogée par les autorités malgré son état de santé. Selon les informations de la victime, l’agresseur portait des vêtements noirs et dissimulait son visage sous une cagoule. L’attaque a eu lieu vers 13 heures lorsque l’assaillant a sonné à la porte de son appartement situé dans le 3ème arrondissement. Immédiatement, il l’a poignardée avant de prendre la fuite.

Les policiers n’écartent aucune possibilité

L’enquête est encore en cours, et les enquêteurs examinent plusieurs pistes, y compris l’éventualité d’un acte antisémite. Le fait que la confession de la victime était identifiable grâce à la mezouza, un objet rituel juif, accroché à sa porte, renforce cette hypothèse, d’autant plus que la France a connu une augmentation des actes antisémites depuis une attaque du Hamas en Israël en Octobre.

Les policiers n’écartent aucune possibilité et explorent également la piste de l’ex-mari de la victime, avec qui elle est en phase de séparation. Même si la victime déclare ne pas avoir reconnu son agresseur et a disculpé son ancien conjoint, des vérifications sont en cours concernant le contexte familial de la victime, en interrogeant son voisinage.

Les enquêteurs examinent les enregistrements des caméras

Pour éclaircir les circonstances, une analyse médico-légale a été ordonnée, visant à éliminer la possibilité d’une automutilation. Selon le récit de la victime, l’agresseur aurait laissé le couteau dans la plaie avant de prendre la fuite, et la victime aurait elle-même retiré l’arme de sa blessure. En attendant les résultats de l’analyse, les enquêteurs examinent les enregistrements des caméras de vidéosurveillance, mais jusqu’à présent, aucun témoin n’a été identifié.

Vous aimez notre article ? Partagez-le !
Allo17.fr Auvergne-Rhône-Alpes
Allo17.fr Auvergne-Rhône-Alpes

Les actualités de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

La lettre d’information de Allo17.fr

Recevez chaque Dimanche, un condensé des actualités de la semaine :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *