Loi « sécurité globale » : Des tensions à Paris

Partager :

Le cortège est parti peu après 14 heures de la porte des Lilas en direction de la place de la République. En France, près de 90 rassemblements ont lieu ce Samedi.

Événement en direct :

05/12/2020


Fin du direct

Fin du direct, merci de l’avoir suivi.

05/12/2020


La préfecture de police souhaite « un prompt rétablissement » aux membres des forces de l’ordre blessés

Sur Twitter, la préfecture de police de Paris a souhaité un « prompt rétablissement aux policiers, gendarmes et au pompier blessés ».

En fin de journée, sur Twitter également, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait déclaré que 8 membres des forces de l’ordre avaient été blessés en France ce samedi en marge des manifestations contre le projet de loi « sécurité globale ».

Merci aux forces de l’ordre et de secours mobilisées tout au long de cette journée de manifestation.
Prompt rétablissement aux policiers, gendarmes et au pompier blessés. ??‍♀️?‍♂️?‍??‍? pic.twitter.com/igdrgW3Nxk

— Préfecture de Police (@prefpolice) December 5, 2020

05/12/2020


42 interpellations à Paris à 20 heures

42 personnes avaient été interpellées à 20 heures à Paris après la manifestation contre le projet de loi sécurité globale, a indiqué la préfecture de police à BFMTV.

05/12/2020


Alexis Corbière dénonce des casseurs « alliés objectifs des Darmanin et Lallement »

« La manifestation #retraitSecuriteGlobale était pacifique, revendicative. Ceux qui agressent des policiers, détruisent ou brûlent non seulement commettent des actes dangereux et condamnables, mais sont les alliés objectifs des Darmanin et Lallement. Notre force c’est notre nombre », a réagi le député La France insoumise Alexis Corbière sur Twitter.

La manifestation #retraitSecuriteGlobale était pacifique, revendicative.
Ceux qui agressent des policiers, détruisent ou brûlent non seulement commettent des actes dangereux et condamnables, mais sont les alliés objectifs des Darmanin et Lallement. Notre force c’est notre nombre

— Alexis Corbière (@alexiscorbiere) December 5, 2020

05/12/2020


« Les casseurs cassent la République », réagit Darmanin sur Twitter

« Les casseurs cassent la République », a réagi Gérald Darmanin sur Twitter ce samedi en début de soirée, après la nouvelle journée de manifestations contre le projet de loi sécurité globale, émaillée de violences à Paris.

« Soutien à nos policiers et nos gendarmes, une nouvelles fois très violemment pris à partie », a ajouté le ministre de l’Intérieur qui évoque 64 interpellations et huit blessés parmi les forces de l’ordre.

Les casseurs cassent la République. Soutien à nos policiers et nos gendarmes, une nouvelle fois très violemment pris à partie. 64 interpellations.
Parmi les blessés, 8 forces de l’ordre.
Leur courage et leur honneur forcent le respect de tous.

— Gérald DARMANIN (@GDarmanin) December 5, 2020

05/12/2020


21 gardes à vue en cours à 19h30

21 personnes se trouvaient en garde à vue à 19h30 après la manifestation parisienne contre le projet de loi sécurité globale, a indiqué le parquet de Paris à BFMTV. 2 mineurs font partie des personnées gardées à vue.

05/12/2020


52.350 manifestants en France dont 5000 à Paris, selon le Ministère de l’Intérieur

52.350 personnes ont manifesté contre le projet de loi sécurité globale en France, dont 5000 à Paris, selon les chiffres communiqués par le ministère de l’Intérieur ce samedi en fin de journée.

Les estimations des organisateurs ne sont pas connues à cette heure.

Selon ces chiffres, la mobilisation est en recul par rapport à celle de la semaine dernière qui avait vu 133.000 personnes défiler en France, dont 46.000 à Paris.

05/12/2020


19 personnes en garde à vue

30 personnes avaient été interpellées samedi à 18 heures en marge de la manifestation à Paris, dont 19 ont été placées en garde à vue, a indiqué le parquet de Paris à l’AFP.

Sur Twitter, la préfecture de police a appelé à quitter la place de la République, où des tensions ont éclaté.

05/12/2020


La préfecture de police donne des consignes pour ceux qui veulent quitter la manifestation

À 18 heures, 30 personnes avaient été interpellées en marge du cortège parisien, selon cette même source.

#Paris | Les personnes peuvent quitter la manifestation par le métro République et par le boulevard Magenta. pic.twitter.com/bNEqWReR4j

— Préfecture de Police (@prefpolice) December 5, 2020

05/12/2020


30 interpellations recensées à 18 heures en marge de la manifestation

30 individus avaient été interpellés par les forces de l’ordre à 18 heures à Paris, en marge de la manifestation contre la loi sécurité globale, indique la préfecture de police sur Twitter.

#Manifestation | A 18h00, les forces de l’ordre ont procédé à 3⃣0⃣ interpellations en marge de la manifestation parisienne. pic.twitter.com/EhfGLKhVQv

— Préfecture de Police (@prefpolice) December 5, 2020

05/12/2020


Un incendie dans le secteur Gambetta en marge de la manifestation, indique la préfecture de police

Dans un tweet, la préfecture de police de Paris a indiqué qu’un incendie était en cours dans le secteur Gambetta, à l’ouest de Paris, en marge de la manifestation.

#Manifestation Secteur #Gambetta | Incendie en cours : laissez les @PompiersParis intervenir. pic.twitter.com/TCYvYibLqv

— Préfecture de Police (@prefpolice) December 5, 2020

05/12/2020


Les forces de l’ordre interviennent sous les projectiles

Exctincteur, objets de chantiers, poutres, pierres : les forces de l’ordre interviennent sous les projectiles en tête de cortège de la manifestation.

Exctincteur, objets de chantiers, poutres, pierres: les forces de l’ordre interviennent sous les projectiles en tête de cortège de la manifestation contre la #Precarite et les #ViolencesPolicieres / #LoiSecuriteGlobale pic.twitter.com/2sFA5vNV9t

— Thibault Izoret (@TIM_7375) December 5, 2020

05/12/2020


Plusieurs casseurs dans la manifestation

Ce que nous savons actuellement, il y a 400 à 500 casseurs dans la manifestation de la loi sécurité globale à Paris.

05/12/2020

05/12/2020


22 interpellations

Le Ministère de l’Intérieur informe que 22 interpellations ont déjà eu lieu dans le cadre de la manifestation à Paris.

05/12/2020


A Paris, des barricades incendiées

Le défilé est toujours à l’arrêt.

05/12/2020


Les forces de l’ordre ont changé de stratégie

Elles encadrent la manifestation à Paris et la suivent pour pouvoir effectuer des interpellations dès le démarrage de la casse. La semaine passée, elles étaient restées en attente. Les forces de l’ordre avaient recensé environ 400 ultras mélangés à quelque 1500, 2000 manifestants prêts à en découdre en fin de rassemblement.

Si vous avez des questions, les commentaires sont ouverts.

Partager :
Allo17.fr Île-de-France
Allo17.fr Île-de-France

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Île-de-France en temps réel.

Publications: 283

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *