Pourquoi le cercle mixte de l’école de gendarmerie de Montluçon a construit un hôtel sur le site de la caserne Richemont ?

Partager :

Un hôtel flambant neuf a vu le jour à l’école de gendarmerie de Montluçon, sur le site de la caserne Richemont. Créé par le cercle mixte de l’école, il est notamment réservé aux gendarmes de passage et à leurs familles.

L’hôtel Major-Philippe-Coutelot ouvrira très prochainement ses portes sur le site de l’école de gendarmerie de Montluçon. Flambant neuf, l’établissement accueillera tout long de l’année, des gendarmes et leurs familles de passage à Montluçon.

Géré par le cercle mixte de l’école de gendarmerie de Montluçon, l’hôtel est une idée de longue date du major Christophe Coutant, le directeur du cercle.

1. Comment est né le projet ?

Le cercle mixte gère entre autres l’hôtellerie et la restauration à l’école de gendarmerie. Les gendarmes de passage ou leurs familles étaient jusqu’alors hébergés dans une vingtaine de chambres au rez-de-chaussée et au premier étage du bâtiment Moncey. Les deuxième et troisième étages du bâtiment étaient des logements pour les militaires basés à la caserne Richemont.

Quand je suis arrivé en 2009, j’ai souhaité que les bâtiments pouvant recevoir un public civil répondent aux normes de sécurité ERP (établissements recevant du public)

Major Christophe Coutant
Directeur du cercle mixte de l’école de gendarmerie de Montluçon

C’est ainsi que le bâtiment de restauration a été refait en 2010 et la salle de détente en 2011. La rénovation des chambres s’est révélée quant à elle beaucoup plus compliquée.

Le coût de la mise aux normes était exorbitant. Il fallait séparer tous les réseaux entre les logements et l’hôtel. Cela nous coûtait moins cher de faire construire un bâtiment neuf

2. En quoi consiste le projet ?

Le major Christophe Coutant avait réalisé un premier croquis pour montrer les besoins du cercle aux architectes. Il ne comptait que douze chambres plus une pour les personnes à mobilité réduite car le directeur du cercle avait constaté que l’hôtel Moncey n’avait qu’un taux de remplissage de 40 %.

Le projet a été lancé en 2015 et les travaux ont pu débuter en juillet 2019 après l’accord de toutes les autorités de tutelle.

Le cercle mixte de l’école de gendarmerie a profité de la construction de l’hôtel pour cibler d’autres points noirs sur le site de l’école. C’est pourquoi la boutique qui se trouvait au premier étage d’un bâtiment a été installée au rez-de-chaussée du nouvel hôtel. 

Les conditions de travail dans la boutique n’étaient pas évidentes car les personnes devaient monter les marchandises à l’étage.

Major Christophe Coutant
Directeur du cercle mixte de l’école de gendarmerie de Montluçon

3. Comment se sont passés les travaux ?

Chaque étape du projet a fait l’objet d’un appel d’offres. Les plans ont été dessinés par l’architecte Andrée Lerner installée à Bourbon-l’Archambault. L’une des contraintes était que la construction neuve devait s’intégrer parfaitement à la caserne Richemont.

Le cercle mixte a fait travailler des entreprises de Montluçon ou ses alentours. Le coût du projet est 1.250.000 euros HT entièrement à la charge du cercle mixte de l’école de gendarmerie de Montluçon.

Entamés en juillet 2019, les travaux auraient dû s’achever un an après. La pandémie a retardé cette échéance bien que les entreprises aient pu reprendre le travail avant le déconfinement, en respectant un protocole sanitaire strict.

4. Qui pourra fréquenter l’hôtel ?

L’hôtel est ouvert aux gendarmes, à leurs familles et à leurs personnels civils mais aussi aux membres des ministères de l’Intérieur et de la Défense. 

Notre grand atout est la position centrale Montluçon. Nous recevons des Normands qui vont sur la Côte d’Azur comme des Alsaciens qui se rendent à Biarritz. Nous avons aussi des retraités en cure à Néris. Les gens viennent pour des raisons professionnelles ou touristiques. Il y a aussi des parents lors des sorties de promotions.

Major Christophe Coutant
Directeur du cercle mixte de l’école de gendarmerie de Montluçon

Le tarif pour une nuit avec petit déjeuner est de 40 euros (50 euros si l’on demande un couchage supplémentaire).

« Nous avons fait une enquête pour connaître les tarifs à Montluçon et nous avons établi une moyenne par rapport à six ou sept établissements. Mais nous ne sommes pas une concurrence pour les hôtels de Montluçon. Lors des sorties de promotion, nos treize chambres sont loin de suffire pour accueillir tous les parents. En plus le cercle mixte n’est pas là pour faire des bénéfices et tout ce que nous gagnons doit être réinvesti dans l’hôtel », insiste le major Christophe Coutant.  

Le major Philippe Coutelot a été adjoint du directeur du cercle mixte à Montluçon de 1998 à 2005. Il est décédé le 23 décembre 2015, à l’âge de 49 ans, alors qu’il était directeur du centre mixte de l’école de Rochefort (Charente-Maritime).

Source : https://www.lamontagne.fr/montlucon-03100/actualites/pourquoi-le-cercle-mixte-de-l-ecole-de-gendarmerie-de-montlucon-a-construit-un-hotel-sur-le-site-de-la-caserne-richemont_13848071/.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Auvergne-Rhône-Alpes

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Auvergne-Rhône-Alpes en temps réel.

Publications: 106

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.