Pompiers et policiers agressés à Rennes. La droite dénonce les agissements d’« une mafia locale »

Partager :

Des pompiers et policiers ont essuyé des tirs de mortiers d’artifice lors de la nuit d’Halloween. Charles Compagnon, chef de file de la droite et du centre à Rennes met en cause les trafiquants dans les quartiers prioritaires. Il réclame davantage de répression.

Pompiers et policiers ont été visés par des mortiers d’artifice dans la nuit d’Halloween du samedi 31 octobre au dimanche 1er novembre 2020.

« Ce nouvel épisode d’ensauvagement a pour victimes les habitants des quartiers prioritaires et ceux qui sont là pour les protéger, déplore Charles Compagnon, élu droite et centre d’opposition et président du groupe Libres d’agir pour Rennes. Ils n’ont plus le droit d’aller et venir comme ils le veulent. Ils doivent faire leurs courses dans les commerces locaux pendant que les trafiquants dorment. Pour eux le couvre-feu à 20 h existe depuis longtemps ! »

« Ils surveillent les allées et venues de chacun »

Charles Compagnon n’hésite pas à parler de « mafia locale, dont certains membres n’hésitent plus à exhiber leurs armes à feu. Ils ont pris depuis longtemps, trop longtemps, le contrôle de la vie de nos concitoyens des quartiers prioritaires en surveillant les allées et venues de chacun et c’est inacceptable. Depuis plusieurs semaines des feux d’artifice rythment leurs nuits. Ils sont contraints le jour et n’ont plus le droit, maintenant de se reposer la nuit et c’est intolérable. »

Pour Charles Compagnon, la prévention doit laisser la place à la répression : « L’État doit pouvoir déployer le volet répressif que lui offre le cadre légal de la lutte contre le financement et le blanchiment d’argent permettant l’achat d’armes (y compris les armes par destination que sont les mortiers des feux d’artifice). Les forces de l’ordre doivent pouvoir s’appuyer sur un système judiciaire en mesure de faire appliquer les peines. »

La mairie va recruter 40 policiers municipaux d’ici deux ans

Il interroge aussi « la politique de la ville menée dans nos 5 quartiers prioritaires : est-elle à la hauteur ? J’en doute ! Les investissements, avec l’État (550 millions d’euros), dans le cadre de la rénovation urbaine, notamment à Maurepas, ont été fléchés principalement dans la création de nouveaux ensembles immobiliers. »

Il réclame « une police municipale armée et plus nombreuse », ainsi que « l’augmentation de la vidéoprotection ».

La maire socialiste de Rennes, Nathalie Appéré, a d’ores et déjà annoncé le recrutement en cours de 20 policiers municipaux d’ici la fin décembre. Et le recrutement de 20 autres en 2021. Ils sont actuellement équipés de pistolets à impulsion électrique. De plus, une brigade nocturne est en cours de création.

Source : https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/pompiers-et-policiers-agresses-a-rennes-la-droite-denonce-les-agissements-d-une-mafia-locale-7040099.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Bretagne
Publications: 227

Un commentaire

Laisser un commentaire