Chevaux mutilés : La gendarmerie de la Loire-Atlantique appelle à la vigilance

Partager :

Sur sa page Facebook ainsi que via l’appli ViGie, les gendarmes de la Loire-Atlantique appellent les éleveurs à être très vigilants à la suite des cas de mutilations de chevaux.

Le major James Piton, référent sûreté et chef de la cellule prévention du groupement de gendarmerie, s’est exprimé au micro de France Bleu Pays de la Loire, jeudi 3 septembre 2020, dans le cadre de l’affaire des chevaux mutilés, pour un appel à vigilance.

Rappelant que neuf faits ont été constatés dans la région, dont le dernier à Couëron, où des entailles importantes ont été constatées sur un cheval, il a expliqué l’action de la gendarmerie en terme de prévention :

On a diffusé des messages auprès des professionnels via la page Facebook de la gendarmerie. Avec l’application ViGie, on a adressé des messages d’attention, pour demander aux propriétaires une surveillance accrue de leurs animaux, voire de les ramener auprès de leurs exploitations et de les rentrer dans les bâtiments, quand c’est possible, notamment la nuit.

Les gendarmes ont aussi demandé aux propriétaires d’équidés de les informer de tout mouvement suspect autour des animaux et, « en cas de faits constatés, on leur demande de geler les lieux pour les constations et les mesures de police technique ».

Parmi les suggestions, figurent la surveillance quotidienne des équidés ou encore la possibilité de poser une petite caméra de chasse.

Les agressions envers les chevaux se poursuivent, par exemple dans le Val d’Oise, dans la nuit du 4 au 5 septembre 2020.

« Ce phénomène national a débuté en février 2020, a rappelé le Major Piton. La manière d’opérer diffère selon les cas et il est difficile de faire un rapprochement entre tous ces faits. »

Lundi 7 septembre 2020, plusieurs médias ont relayé l’annonce de l’interpellation d’un homme de 50 ans, dans le Haut-Rhin, pour des mutilations de deux poneys, fin août, dans l’Yonne.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Pays de la Loire
Publications: 83

Laisser un commentaire