Policiers blessés dans le Val-d’Oise : Ce que l’on sait de leur violente agression

Partager :

Blessés par balles, deux policiers ont été agressés par surprise mercredi soir à Herblay-sur-Seine dans le Val-d’Oise. Les agresseurs leur ont dérobé leurs armes et leur ont tiré dessus. L’un des deux policiers est « entre la vie et la mort ».

Une planque qui vire au drame, deux policiers grièvement blessés dont un état critique et des agresseurs en fuite : découvrez ce que l’on sait de la tentative d’homicide contre deux fonctionnaires de la PJ survenue mercredi soir à Herblay-sur-Seine dans le Val-d’Oise.

En planque dans une zone isolée

Les faits se sont déroulés aux alentours de 22 h 30, mercredi, à Herblay-sur-Seine, ville de grande banlieue parisienne. Les fonctionnaires de police étaient en repérage à bord d’une voiture banalisée, dans une zone industrielle et commerciale, avenue du Gros-Chêne, loin de toute habitation. Les deux policiers étaient en surveillance « dans le cadre d’une enquête suivie par le parquet de Pontoise », a indiqué ce dernier. Cette enquête visait « à avoir des éléments sur une tentative d’enlèvement » d’une personne connue des services de police, a précisé le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Pris pour des « gens du voyage » ?

Les deux fonctionnaires ont été approchés par surprise par trois individus, qui d’après les premiers éléments de l’enquête les auraient pris pour des gens du voyage, selon une source policière. Ils ont pourtant décliné leur identité et présenté leur carte de service, mais les agresseurs les ont tirés de la voiture puis roués de coups. Ils en ont aussi profité pour dérober leur arme de service et ont tiré sur les victimes, à plusieurs reprises. Sept douilles et une cartouche ont été retrouvées sur place.

Un blessé dans un état critique

L’un des policiers, inconscient à l’arrivée des secours, a été transporté à l’hôpital Beaujon à Clichy (Hauts-de-Seine). Agé de 30 ans, il a été touché par quatre impacts de balles localisés dans la jambe et le scrotum, et présente également une fracture du crâne. Il est entre la vie et la mort.

Le second policier, âgé de 45 ans, présente un traumatisme crânien et deux impacts de balles dans les jambes et des traces de coups notamment au visage. Il a été transporté au centre hospitalier de Pontoise mais ses jours ne sont pas en danger. Tous deux appartiennent à la police judiciaire de Cergy-Pontoise.

L’enquête

Le parquet de Pontoise a ouvert une enquête de flagrance du chef de « tentative d’homicide sur agents de la force publique en bande organisée », confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Versailles. Les auteurs des faits, qui ont dérobé les armes de service des policiers mais également leurs téléphones portables, sont activement recherchés.

Condamnations unanimes

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est rendu dans la matinée au commissariat de Cergy. Les deux policiers attaqués ont été « massacrés », a-t-il déclaré, dénonçant « des actes de grande sauvagerie […] une sauvagerie qui est devenue quotidienne ». Pour le ministre qui s’est rendu ce jeudi matin au commissariat de Cergy-Pontoise, les deux policiers ont été « massacrés », avec « selon toute vraisemblance la claire intention de tuer ».

Le Premier ministre Jean Castex a lui aussi fustigé les trois personnes qui ont « odieusement attaqué » et grièvement blessé par balle les deux policiers, les qualifiant de « lâches individus » qui « ont aussi pris pour cible la République. Elle n’acceptera jamais qu’on menace la vie de ceux qui la protègent. Solidarité avec les familles de nos héros du quotidien et indéfectible soutien à leurs collègues », a ainsi écrit le chef du gouvernement sur Twitter.

Cette agression a par ailleurs suscité de nombreuses réactions politiques, notamment de la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse. Selon une étude publiée en novembre 2019 par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), la police nationale a recensé 12 853 agents blessés en 2018, en hausse de près de 16 % par rapport à 2017.

Source : https://www.ouest-france.fr/societe/police/policiers-blesses-dans-le-val-d-oise-ce-que-l-on-sait-de-leur-violente-agression-7006362.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Île-de-France

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Île-de-France en temps réel.

Publications: 229

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.