Ardennes : Un gendarme de 42 ans s’est donné la mort dans l’enceinte de la brigade

Partager :

Le corps sans vie d’un gendarme de 42 ans a été retrouvé dans son logement situé dans l’enceinte même de la brigade.

Il était affecté à Signy-le-Petit (Ardennes) depuis 12 ans et ne s’était pas présenté à son poste le matin même. Ses collègues de la brigade ont décidé de procéder à des vérifications et ont fait la macabre découverte. Immédiatement, les premières constatations ont été réalisées sur place par ses collègues techniciens d’identification criminelle.

L’hypothèse du suicide est fortement privilégiée

Selon les premiers éléments recueillis sur place, l’hypothèse du suicide est fortement privilégiée. Ce gendarme était père de 2 enfants, âgés de 13 et 11 ans.

Nous adressons à sa famille ainsi qu’à ses proches et ses camarades nos plus sincères condoléances et tout notre soutien dans cette épreuve difficile.

Le Ministère de l’Intérieur a mis en place 2 dispositifs pour lutter contre ce fléau qui touche durement les policiers. Une ligne d’écoute est disponible pour les fonctionnaires victimes d’agressions ou de menaces au 08.00.95.00.17, tous les jours, de 5 heures à 23 heures et une cellule de soutien psychologique est aussi ouverte 24h/24 au 08.05.23.04.05. Les appels sont anonymes, confidentiels et gratuits.

Si vous avez des idées suicidaires, en parler peut tout changer. Appelez le 3114, écoute professionnelle et confidentielle, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Appel gratuit.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Grand Est
Publications: 42

Laisser un commentaire