La Chapelle-sur-Erdre : Les fêtards s’en prennent aux gendarmes venus faire cesser le tapage

Partager :

Deux hommes et une femme ont été interpellés et placés en garde à vue. Deux gendarmes ont été légèrement blessés.

Il était aux alentours de 2 h 45 dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 août. Les gendarmes sont sollicités pour un tapage nocturne. À La Chapelle-sur-Erdre, les occupants d’un appartement font la fête sans se préoccuper le moins du monde du voisinage. La musique résonne dans le quartier.

Trois militaires du peloton d’intervention et de surveillance de la gendarmerie de Nantes sont envoyés. Mais dès leur arrivée sur place, l’équipage reçoit une pluie d’insultes et de menaces diverses de la part d’un groupe de jeunes qui se trouve sur un balcon.

Torse nu

Une des occupantes des lieux est invitée à ouvrir aux militaires. Ce sont finalement deux frères, âgés de 25 et 22 ans, qui descendent les accueillir. Les intéressés sont torse nu. Ils ne se démontent pas et souhaitent en découdre avec les gendarmes, qui les interpellent avec quelques difficultés.

L’une des fêtardes, assistant à la scène, descend à son tour. Alors que les gendarmes sont occupés à maîtriser les deux frères, la jeune femme de 22 ans insulte à son tour les forces de l’ordre et leur porte des coups. Les gendarmes subissent également un jet de bouteille. Deux d’entre eux ont été légèrement blessés. Ils se sont vus notifier par un médecin 1 et 2 jours d’incapacité totale de travail (ITT).

Journée en garde à vue

Les trois suspects, eux, ont passé la journée de samedi en garde à vue. À l’issue de cette mesure, ils ont reçu une notification pour une audience sur reconnaissance préalable de culpabilité pour le 23 juin 2021. Ils devront répondre de violences sur agent de la force publique avec et sans ITT, outrage aggravé, rébellion et menaces de mort.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Pays de la Loire
Publications: 83

Laisser un commentaire