Emmanuel Macron reçoit ce jeudi les syndicats de police dans un contexte tendu

Partager :

Le Président rencontre des syndicats de police, ce jeudi 15 octobre, à l’Élysée. Une réunion qui intervient dans un contexte de malaise après une série de violences contre les forces de l’ordre.

La rencontre est programmée ce matin à partir de 8 h 30. Emmanuel Macron reçoit des syndicats de policiers, ce jeudi, à l’Élysée. Une réunion qu’ils réclamaient de longue date et où doit notamment être évoquée leur « protection », selon le ministère de l’Intérieur. « On ne peut pas accepter que tous les jours on comptabilise plus de 18 blessés chez les policiers. Tout cela doit cesser », déclare Frédéric Lagache en appelant à des annonces « concrètes » de la part du chef de l’État.

Un brigadier renversé dans la nuit de mardi à mercredi

Cette rencontre intervient après une série de violences visant les forces de l’ordre. Le dernier incident est survenu dans la nuit de mardi à mercredi en Essonne. Un brigadier de 40 ans a été gravement blessé après avoir été renversé par une voiture lors d’un contrôle à Savigny-sur-Orge. Ce brigadier « très expérimenté » a « vingt ans de police sur le département, tout dans la Bac nuit », a précisé une source policière. Le conducteur, qui a été identifié par les policiers, est en fuite. Selon une source policière, il est né en 1981 et est « défavorablement connu » des services de police. Une enquête a été ouverte pour tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique, a indiqué le parquet d’Evry.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est rendu en début d’après-midi au commissariat de Juvisy « en soutien aux collègues du policier blessé », a indiqué son entourage. Un demi-millier de personnes se sont rassemblées dans le calme, en soirée, devant le commissariat de Juvisy-sur-Orge, en soutien également au fonctionnaire dans un état grave. Policiers, syndicats, élus et habitants ont observé une minute de silence puis ont entonné La Marseillaise.

Gérald Darmanin a déjà annoncé plusieurs mesures de soutien

Ces faits s’ajoutent à l’attaque aux mortiers d’artifice du commissariat de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) le week-end dernier et l’agression par balles de deux policiers à Herblay (Val-d’Oise) la semaine dernière. Dans ce contexte, les syndicats de police ont été réunis mardi soir en visioconférence par le ministre de l’Intérieur, qui leur a détaillé plusieurs mesures pour améliorer leurs conditions de travail, dont la création d’une prime pour les « nuiteux », les 22 000 policiers travaillant de nuit, et des mesures sur le déroulement de carrière.

De nombreuses personnalités ont appelé mercredi à un durcissement de la politique pénale. La présidente de la région Valérie Pécresse (Libres !) a demandé « des sanctions exemplaires ». « L’escalade de la violence contre les policiers atteint un point de non-retour », a pour sa part estimé le porte-parole du RN Sébastien Chenu. « La situation de tension croissante entre la population et les forces de l’ordre met aussi en danger les policiers », a de son côté déploré la députée LFI Clémentine Autain.

Source : https://www.ouest-france.fr/societe/police/emmanuel-macron-recoit-ce-jeudi-les-syndicats-de-police-dans-un-contexte-tendu-7015641.

Partager :
Allo17.fr
Allo17.fr

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie des régions et départements en temps réel.

Publications: 288

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *