Hausse des cas de Covid : Transports en commun, contrôles de police… à Marseille, la Ville réclame davantage de moyens

Partager :

Le compte à rebours est lancé. Avec 3 015 nouveaux cas confirmés en France en 24 h et 263 clusters (+17) actifs, une nouvelle « bombe » Covid est sur le point d’exploser en France et plus globalement en Europe.

« Les bus, ça ne va pas, il suffit de se promener en ville pour voir le problème », alerte le 1er adjoint Benoit Payan, qui réclame à cor et à cri une augmentation des cadences des véhicules sur les lignes les plus bondées (19 et 83 notamment), où les voyageurs s’entassent dans une promiscuité dangereuse, alors que la fréquentation touristique est en hausse de 30% cet été dans la cité phocéenne.

Martine Vassal, présidente LR de la Métropole, autorité organisatrice de la RTM, avait pour l’heure opposé une fin de non-recevoir à cette demande que le Préfet des Bouches-du-Rhône lui-même a qualifié samedi de « souhaitable ». Hier matin, la nouvelle équipe municipale, ancrée à gauche, mettait en garde contre une politisation du débat: « Le Covid n’est ni de droite ni de gauche. Il faut que Martine Vassal prenne ses responsabilités, même si elle a perdu les élections municipales », gronde Benoit Payan, qui s’inquiète de voir « Marseille abandonnée » par la Métropole: « le port du masque non respecté dans le métro parce qu’il n’y a pas assez de contrôles de la RTM, les masques qui traînent par terre parce que le nettoyage de l’espace public est défaillant. Cela doit cesser! »

Sollicitée hier par La Provence, la Métropole semble avoir infléchi sa position. Se disant « à l’écoute des maires à Marseille comme ailleurs »,elle indique avoir « demandé à son opérateur RTM d’augmenter les fréquences de quelques bus desservant les plages pendant la durée de la période estivale ». Coup de pied de l’âne : un courrier va être adressé au maire de Marseille « pour permettre aux agents de la RTM d’être en sécurité sur le respect du port du masque ». La Métropole « compte sur la Police municipale pour faire respecter cette obligation ».

Des contrôles pour lesquels la Ville a réclamé de son côté des renforts de l’État ! Samedi, dès l’annonce par le Préfet de l’extension de l’obligation du port du masque à 7 arrondissements, elle le faisait savoir dans un communiqué: « Il ne serait pas concevable que les moyens humains nécessaires – notamment de police nationale – n’accompagnent pas les mesures fortes annoncées par le préfet ». « Nous avons déjà recruté 60 médiateurs associatifs pour faire de la sensibilisation au port du masque », souligne l’adjointe à la santé Christine Juste, qui devrait annoncer ces jours-ci des opérations de dépistage gratuit sur l’espace public avec les Marins-Pompiers.

Source : https://www.laprovence.com/article/societe/6079804/hausse-des-cas-de-covid-transports-en-commun-controles-de-police-a-marseille-la-ville-reclame-davantage-.

Partager :
Allo17.fr
Allo17.fr

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie des régions et départements en temps réel.

Publications: 300

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *