La gendarmerie alerte sur les arnaques en ligne

Partager :

Confrontée à une hausse sensible des escroqueries liées à internet, la compagnie de gendarmerie d’Altkirch appelle à la prudence en cette période propice aux achats en ligne.

Pas de confinement qui tienne pour les pirates informatiques et autres pros de l’escroquerie en ligne, qui déploient des techniques toujours plus élaborées pour piéger les internautes. L’une des plus courantes restant celle du phishing – ou hameçonnage – qui consiste à diriger la victime vers la copie exacte d’un site internet existant dans le but de lui soutirer des informations personnelles, numéros de carte bancaire, etc.

Depuis le début de l’année, les militaires de la compagnie de gendarmerie d’Altkirch enregistrent une hausse sensible des plaintes liées à internet. « On a des manières d’opérer vraiment particulières », observe par ailleurs le capitaine Christian Roth, adjoint au commandant de la compagnie de gendarmerie d’Altkirch, qui rapporte le cas d’un habitant de Masevaux, âgé de 39 ans, dont le compte bancaire s’est retrouvé débité de 4040 euros après une attaque de phishing. L’intéressé avait d’abord reçu un mail l’avertissant d’une activité anormale sur son compte du service de paiement en ligne PayPal. Derrière le lien contenu dans le courriel, un site pirate auquel la victime va fournir ses numéros de cartes, dates de validité et cryptogramme.

Autre affaire, autre scénario. Cette fois, c’est un Carspachois de 62 ans qui a fait les frais d’escrocs numériques. La victime a d’abord été contactée par un prétendu salarié de l’opérateur Orange, dans le cadre du déploiement de la fibre optique. Prétextant un problème technique, l’escroc demande à l’habitant de lui communiquer les numéros de sa box, puis d’allumer son ordinateur et de télécharger un logiciel qui permet d’en prendre le contrôle à distance. Là aussi, la victime sera invitée à donner ses numéros de carte bancaire, officiellement pour payer la mise en service du très haut débit. Montant du préjudice : 104 euros.

Une hausse de 15 % sur un an

« Tout est fait pour que les gens soient vraiment en confiance », note le capitaine Roth, qui invite les internautes à la méfiance. Sur les 164 plaintes pour escroqueries enregistrées depuis le début de l’année au niveau de l’arrondissement d’Altkirch, 71 concernent internet, soit une hausse de 15 % par rapport à 2019. Des méfaits en ligne qui sont bien souvent l’œuvre de filières organisées. Et donnent lieu à des enquêtes souvent compliquées, avec des adresses IP basées à l’étranger.

Face à la recrudescence de ce type d’affaires, la gendarmerie appellent à rester attentif face à toute demande ou sollicitation inhabituelle, particulièrement en cette période propice aux achats en ligne. « Avec le confinement et le black friday qui arrive, les gens seront plus sur internet à passer des commandes à distance. » Les gendarmes recommandent d’appliquer quelques précautions de base : ne jamais communiquer ses coordonnées bancaires ni répondre à une demande de paiement ou de remboursement par mail (l’administration ne le fera jamais) ; ne pas cliquer sur des liens ou pièces jointes et toujours privilégier une consultation directe sur le site officiel.

Source : https://www.lalsace.fr/faits-divers-justice/2020/11/19/alerte-aux-arnaques-en-ligne.

Partager :
Allo17.fr
Allo17.fr

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie des régions et départements en temps réel.

Publications: 299

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *