Rennes : « Des méthodes d’intimidation inadmissibles » pour Nathalie Appéré

Partager :

Nathalie Appéré, maire de Rennes, n’a pas du tout apprécié la manifestation nocturne de policiers, jeudi vers 23 heures, devant son domicile personnel situé dans le quartier sud gare. Pendant près de 10 minutes, des policiers ont fait rugir les sirènes deux tons de leurs véhicules d’intervention et réveillé tout un quartier.

Ce Vendredi 18 Décembre, elle a adressé un courrier au secrétaire départemental du syndicat de police Alliance dont les policiers (qui manifestaient) se réclamaient.

« Ces méthodes d’intimidation ne sont pas admissibles dans une démocratie » écrit la première magistrate de la capitale bretonne. « La police nationale et ses agents sont une force au service de l’ordre républicain. Les gardiens de la paix sont d’indispensables garants de la sécurité des citoyens. Les comportements que j’ai observés hier soir n’en sont pas dignes ».

« Adressez-vous à votre employeur, le ministre l’Intérieur »

Sur les revendications des policiers dont l’accès au métro :

Permettez-moi de vous rappeler une règle simple, utile à connaître pour mener à bien une action syndicale : les revendications visant à améliorer les conditions de travail, obtenir des augmentations de salaire ou des avantages sociaux doivent s’exprimer en direction de l’employeur. Le vôtre est le ministre de l’intérieur. Puisque vous souhaitez que les agents de la police nationale disposent d’abonnements de transports gratuits pour leur usage personnel, je vous invite à porter cette revendication auprès de votre ministre de tutelle.

Nathalie Appéré, maire de Rennes

Et dans le cadre de leur mission : 

Keolis, l’exploitant du réseau de transports, met en permanence à disposition du commissariat central 60 cartes Korrigo… Si cette dotation s’avérait insuffisante, le nombre de cartes mises à disposition serait évidemment revu. Mais nous n’avons aucune demande en ce sens.

Nathalie Appéré, maire de Rennes

« Vous n’avez jamais pris la peine de m’écrire »

Nathalie Appéré rappelle aussi avoir « été très surprise de découvrir cette revendication en lisant la presse… Vous n’avez jamais pris la peine de m’écrire, ni de demander à me rencontrer pour évoquer ce dossier ».

La maire rappelle aussi que « dans le contexte anxiogène de cette année 2020, et alors même que la relation entre la population et sa police est malmenée, votre mode d’action ne manquera pas d’interpeller ». Et de conclure : « Sachez que je n’ai pas pour habitude de me laisser intimider. Il est donc parfaitement inutile de renouveler ce type d’opération ».

De nombreux soutiens

Après cette action coup de poing des policiers rennais, la maire de Rennes a reçu de nombreux messages de soutiens, à commencer par l’ancien président de Rennes Métropole, Emmanuel Couet, qui juge la manifestation « lamentable ».

Les élus France Insoumise à Rennes métropole estiment que « si les conditions de travails sont de toute évidence de plus en plus difficiles dans la Police, rien ne justifie de tels agissements », qui, espèrent les élus, « ne resteront pas sans conséquence ».

Le député d’Ille-et-Vilaine, Florian Bachelier (LREM), appelle au « respect et à l’exemplarité », de la part des forces de l’ordre. Dans l’opposition, Olivier Dulucq, conseiller municipal du groupe Révéler Rennes, a tweeter sa « solidarité totale », avec Nathalie Appéré, estimant qu’ »à ne pas reconnaître le droit absolu à la vie privée des élus, nous n’aurons plus d’élus ».

À droite en revanche, l’élu d’opposition Charles Compagnon a lui communiqué son « soutien total » aux forces de l’ordre, estimant qu’ »ils ont manifesté leur désarroi », et voyant cela comme « un appel à l’aide ».

Source : https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/manifestation-de-policiers-des-methodes-d-intimidation-inadmissibles-pour-la-maire-de-rennes-7091847.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Bretagne

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Bretagne en temps réel.

Publications: 248

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.