Cantal : La garde à vue de la chasseuse de 17 ans a été prolongée

Partager :

Une jeune femme de 25 ans a été tuée par une balle perdue ce Samedi 19 Février. La victime se promenait avec son compagnon quand elle a été atteinte par le projectile tiré lors d’une battue sur le territoire d’une commune située près d’Aurillac (Cantal).

La battue avait débuté dans l’Aveyron et se poursuivait dans le Cantal voisin. L’auteure présumée du tir est une chasseuse de 17 ans. La jeune fille, choquée, a d’abord été prise en charge médicalement. La jeune fille a finalement été placée en garde à vue Dimanche. Celle-ci a été prolongée dans la soirée.

Plusieurs personnalités politiques, écologistes en tête, ont réclamé dimanche l’interdiction de la chasse le week-end et les vacances scolaires.

Une enquête a été ouverte

Une enquête a été ouverte du chef d’homicide involontaire. L’affaire a été confiée à la brigade de recherche d’Aurillac (Cantal). On sait déjà que la jeune chasseuse a été testée négative aux stupéfiants et à l’alcool.

Les accidents de chasse mortels sont de moins en moins nombreux

Depuis 20 ans, le nombre d’accidents de chasse a baissé de manière significative en France : -41% depuis 1999, d’après l’office français de la biodiversité. Le nombre d’accidents est passé de 232 par an à 136 sur la période. La tendance est encore plus nette pour les accidents mortels, en baisse de 71% sur vingt ans : de 39 sur la saison de chasse 1999-2000 à 11 en 2019-2020. En moyenne, 90% des victimes de ces accidents sont des chasseurs. 

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Auvergne-Rhône-Alpes
Publications: 89

Un commentaire

  1. Mettre des armes aux jeunes ce n’est pas vraiment quelque chose que je suis pour. Je ne suis d’autant plus pas pour la chasse. Nous détruisons et affolons les animaux de la nature m’enfin bon, les chasseurs n’ont pas de cœur !

Laisser un commentaire