Nantes : La police nationale veille au respect du port du masque

Partager :

Obligatoire dans certaines parties de la ville de Nantes depuis le 14 août, le port du masque est respecté par la majorité des passants. Pour les autres, des patrouilles pédestres sont opérées par la police nationale. Reportage.

Le soir du 21 août 2020, une quinzaine de policiers étaient postés sur le pont Saint-Mihiel à Nantes. L’objectif de la soirée, contrôler si l’obligation du port du masque est bien respectée sur les bords de l’Erdre, aux alentours de l’île de Versailles. Quelques centaines de mètres en amont du point de contrôle, certains Nantais s’arrêtent pour mettre le masque qu’ils avaient oublié.

La verbalisation reste l’exception

Lorsqu’un contrevenant est aperçu par les policiers, les agents rappellent simplement que le port du masque est obligatoire. Pour le moment, la verbalisation (de 135 €, Ndlr) est loin d’être la règle, mais plutôt l’exception. Il faut qu’il y ait une mauvaise foi manifeste pour que l’on verbalise explique un policier. C’est selon eux, le cas d’une adolescente, assise dans un coin de l’île de Versailles et verbalisée pour non-port du masque. Elle contestait la mesure se justifie le policier, qui semble agacé.

Une dotation de 700 000 masques est prévue pour que les forces de police et de gendarmerie les distribuent aux plus démunis. Une mesure similaire a été prise par la mairie de Nantes pour ses policiers municipaux.

« Il faut être vigilant les trois prochaines semaines »

Pascal Otheguy, secrétaire général de la préfecture et sous-préfet, appréhende les semaines à venir : Sur les trois prochaines semaines, il faut qu’on soit présents, c’est sur ces trois prochaines semaines que l’on va observer les conséquences de notre politique.

En observant les terrasses bondées, il prévient : Les contrôles dans les bars et restaurants vont se multiplier : dès la semaine prochaine, il y en aura plus.

Une extension du périmètre envisageable

Pour l’instant limité à l’hypercentre, les bords de l’Erdre et les parvis de la gare, le périmètre pourrait être étendu si les chiffres ne sont pas bons selon Pascal Otheguy. Cette décision ne serait pas prise si un seuil précis était dépassé, c’est la tendance qui compte précise le haut fonctionnaire. Si le taux d’incidence passe de 16 à 35 en peu de temps (nombre de cas pour 100 000 habitants, Ndlr), il ne faudra pas hésiter conclut-il.

Source : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-la-police-nationale-veille-au-respect-du-port-du-masque-fc6b55dc-e3d1-11ea-8f93-a85c895c34ae.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Pays de la Loire
Publications: 83

Laisser un commentaire