Rennes : Ce que l’on sait de la découverte de 3 corps dans une maison

Partager :

Ce Mercredi 23 Novembre, 3 corps sans vie ont été retrouvés dans une maison de Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine), près de Rennes (Ille-et-Vilaine). Les victimes sont 2 femmes et un homme, membres d’une même famille. Il s’agit du couple habitant la maison et de leur fille, âgée de 25 ans.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le père de famille aurait tué sa femme et sa fille avant de se donner la mort. Ce Mercredi 23 Novembre, la police judiciaire et la police scientifique étaient toujours sur place pour effectuer des relevés dans cette maison.

Que s’est-il passé ?

C’est l’employeur de la fille du couple qui a donné l’alerte ce Mercredi matin, inquiet de ne pas la voir au travail. Les pompiers ont alors été appelés pour procéder à des vérifications au domicile familial à Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine).

Sur place, ils ont découvert les corps sans vie des 3 membres de la même famille. L’homme a été retrouvé pendu, sa femme allongée sur son lit et la fille sur le sol de sa chambre.

Les premières constatations

Tout au long de l’après-midi et jusqu’à tard dans la nuit de ce Mercredi, les enquêteurs, techniciens de la police scientifique et médecin légiste se succèdent afin d’effectuer les premières constations.

Des traumatismes sur le corps de la femme sont relevés. Aucune trace de violence n’est en revanche visible sur le corps de sa fille. Des autopsies doivent avoir lieu afin de déterminer précisément les causes des décès.

Qui sont les victimes ?

L’homme était âgé de 50 ans et était employé au département d’Ille-et-Vilaine en tant qu’agent de maintenance dans un collège à Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Il était en arrêt maladie. Sa femme de 62 ans était retraitée depuis un mois et leur fille, assistante opérationnelle dans une agence immobilière.

Cette famille était inconnue de l’autorité judiciaire, tant sur le plan pénal que civil et notamment au niveau des affaires familiales. Aucune plainte ni main courante n’étaient recensées les concernant.

Où en est l’enquête ?

Une enquête de flagrance, confiée à la sûreté départementale d’Ille-et-Vilaine, a été ouverte pour assassinats. Selon les premiers éléments, il pourrait s’agir d’un double homicide suivi d’un suicide. Au domicile de la famille, les enquêteurs ont en effet retrouvé un écrit apparemment signé de la main de l’homme dans lequel il annonçait mettre fin à ses jours ainsi qu’à ceux de sa compagne et de sa fille.

Il attribuait ses actes à un mal-être pouvant être en lien avec une maladie grave dont il serait atteint. Un examen de comparaison d’écriture doit être réalisé dans les prochaines heures pour vérifier l’origine de cet écrit.

Partager :
Allo17.fr Bretagne
Allo17.fr Bretagne

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Bretagne en temps réel.

Publications: 311

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *