Loi « sécurité globale » : À Rennes, la maire « scandalisée » par les violences d’après manifestation

À Rennes, après la fin de la manifestation qui a rassemblé près de 4 000 personnes contre la loi de sécurité globale, des incidents ont éclaté à partir de 13 h. Des manifestants déterminés se sont retrouvés face aux forces de l’ordre. Nathalie Appéré dénonce les violences, les modalités d’organisation de la manifestation. Elle considère également que le dispositif de sécurité déployé était insuffisant.

Des heurts ont éclaté à partir de 13 h, aux abords du centre-ville ancien de Rennes, après la fin de la manifestation principale de ce samedi 28 novembre 2020, organisée par plusieurs organisations syndicales contre la loi de « sécurité globale » et qui a rassemblé près de 4 000 personnes.

Des heurts que condamne la maire de Rennes, Nathalie Appéré.

Le comportement de ces casseurs est inadmissible et vient dévoyer une marche en faveur des libertés publiques, déplore-t-elle. Alors même que notre pays est durement éprouvé par la crise sanitaire, et que le confinement a des conséquences dramatiques sur l’activité de nombreux commerçants, ces violences viennent perturber la reprise tant attendue de nombreuses activités dans notre ville.

Nathalie Appéré, Maire de Rennes

« Des agissements inqualifiables »

À l’instar de nombreux Rennais, je suis scandalisée par ces agissements inqualifiables et je condamne fermement ces violences. Je regrette que les organisateurs de la manifestation n’aient pas entendu l’appel des autorités visant à déplacer le lieu du rassemblement pacifique, afin d’éviter la place de la République, trop étroite et trop proche de l’hyper-centre et de ses nombreux commerces, poursuit l’élue socialiste. Je regrette également que le dispositif de sécurisation mis en place n’ait pas permis d’éviter ces violences. J’ai mobilisé les services municipaux afin qu’ils puissent intervenir rapidement pour réparer les dégâts, dès la fin des opérations de maintien de l’ordre.

Nathalie Appéré, Maire de Rennes

« Soutien absolu aux commerçants »

Ces actes sont aussi dénoncés par Carole Gandon, conseillère municipale LREM.

Le jour où les commerçants pour préparer Noël, le centre-ville de Rennes est à nouveau le théâtre de tensions et de dégradations inacceptables autant qu’irresponsables, dénonce la conseillère municipale et métropolitaine d’opposition du groupe Révéler Rennes. Soutien absolu aux commerçants et honte à ceux qui abîment ainsi nos libertés.

Nathalie Appéré, Maire de Rennes

Le parcours, assez classique, partait de la place de la République pour rejoindre la place de Bretagne, avant d’emprunter le boulevard de la Liberté pour rallier l’esplanade Charles-de-Gaulle. Il n’y a eu aucun débordement, ni dégradations durant cette manifestation.

Vers 13 h, une grande majorité des personnes présentes a commencé a quitté les rangs, mais un petit millier a repris la direction des quais de Vilaine jusqu’à la place Pasteur, avant de revenir vers la place de la République. Quelques dizaines de ces manifestants se sont mises à harceler les forces de l’ordre, déployées un peu plus haut, pour protéger le centre-ville historique et en interdire l’accès.

Du mobilier urbain, des jardinières, des conteneurs à déchets et des barrières de chantier ont été amassés en bas de la rue d’Orléans pour ériger une barricade, dont certains éléments ont été incendiés. Des manifestants ont aussi grimpé à des mâts d’éclairage pour mettre hors service des caméras de vidéosurveillance, place de la République.

Vous aimez notre article ? Partagez-le !
Allo17.fr Bretagne
Allo17.fr Bretagne

Les actualités de la région Bretagne.

La lettre d’information de Allo17.fr

Recevez chaque Dimanche, un condensé des actualités de la semaine :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *