Nouvel an : 95.000 policiers et gendarmes déployés pour la Saint-Sylvestre

Partager :

Ce Vendredi 31 Décembre, la police et la gendarmerie vont devoir s’assurer que le port du masque est bien respecté à l’extérieur sur l’espace public ainsi qu’à veiller à ce que les clients des bars et des restaurants soient bien assis pour consommer et que personne ne danse à l’intérieur des établissements.

Des établissements contraints de baisser leur rideau dès 2 heures du matin à Paris.

Tout le monde a conscience que ça va être secondaire. On ne va pas aller chercher les gens qui n’auront pas de masque parce qu’il y a des priorités de groupes.

David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale

Il ajoute :

En revanche, un groupe hostile ou un gérant de bar ou restaurant qui ferait preuve de mauvaise foi, pourra faire l’objet d’une amende. On peut aussi traiter ça le lendemain une fois qu’on a pris les identités.

David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale

Pas d’alcool sur la voie publique

Ils devront aussi s’assurer que personne ne consomme d’alcool sur la voie publique ni qu’aucun groupe ne se forme dans la rue, les rassemblements étant interdits.

95.000 policiers et gendarmes Et 3200 militaires

Au total, en incluant les pompiers et la sécurité civile, ce sont 127.000 effectifs du Ministère de l’Intérieur qui seront mobilisés à l’occasion des festivités de fin d’année et du passage en 2022.

Ce seront 95.000 policiers et gendarmes avec 32.000 pompiers et membres de la sécurité civile. Il faut également ajouter à cela les 3200 militaires de la force sentinelle, qui ne sont pas placés sous la tutelle de Beauvau.

Le dispositif est sensiblement comparable à celui mis en place l’an passé à la même occasion et est dans la moyenne de ceux des années précédentes.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie des régions et départements en temps réel.

Publications: 275

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je trouve que 95.000 policiers et gendarmes pour une soirée déjà privé de décompte et de feu d’artifice, c’est quand même presque privé les gens de faire la fête en petit comité.
    Donc il ne va pas falloir prendre un verre car les contrôles ça va être pénible !