La justice saisie du comportement dégradant d’un sous-officier de la gendarmerie à Grasse

Partager :

Une enquête a été ouverte pour harcèlement à l’égard de son adjoint, visant le patron de la brigade motorisée de la gendarmerie de Grasse.

Une enquête préliminaire pour harcèlement à l’égard de son adjoint d’origine martiniquaise visant le patron de la brigade motorisée de la gendarmerie de Grasse a été ouverte par le parquet de Grasse, a-t-on appris auprès de l’avocate de la victime mardi 8 décembre.

« Il a saisi la justice avant que la gendarmerie ne prononce une sanction, et après avoir alerté et fait les rapports nécessaires« , a précisé Me Sabrina Zakraoui, confirmant une information du Parisien.

« Le but n’était pas de médiatiser. Une plainte a été déposée cet été et une enquête préliminaire est ouverte pour harcèlement, diffamation et injures racistes« , a-t-elle assuré. Le parquet de Grasse était injoignable mardi.

L’homme a été muté depuis

L’homme de 32 ans, muté depuis en Martinique, avait notamment saisi l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) et sa plateforme de signalements Stop-discrimination, déclenchant l’ouverture d’une enquête administrative en mars.

Une « lourde » sanction administrative a été prononcée le 10 septembre à l’encontre de son adjudant-chef, a de son côté déclaré la gendarmerie nationale. L’enquête administrative a en effet démontré que l’adjudant-chef avait adopté « une attitude pesante et dégradante à l’endroit de certains subordonnés et tenu des propos dévalorisants à l’endroit de certaines personnes« .

Elle avait conclu qu' »un tel comportement (était) incompatible avec les devoirs d’un gradé de la gendarmerie nationale« , selon le texte de la sanction, communiqué par la gendarmerie nationale.

Source : https://www.ouest-france.fr/societe/justice/la-justice-saisie-du-comportement-degradant-d-un-sous-officier-de-la-gendarmerie-a-grasse-7078128.

Partager :
Allo17.fr Provence-Alpes-Côte d’Azur
Allo17.fr Provence-Alpes-Côte d’Azur
Publications: 123

Un commentaire

  1. Il faudrait faire la meme à la MDC de la Gendarmerie dé Montfort-sur-Meu, car c’est une gendarme qui respecte pas sa déontologie d’un gendarme à harceler les jeunes !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *