Sète : Ce que l’on sait de l’explosion et incendie dans une usine Seveso

Une explosion et un incendie ont touché l’usine Saipol à Sète. Un employé a été gravement blessé et évacué vers l’hôpital. Des agents de l’État se rendront sur place Jeudi pour évaluer la situation.

Ce Mercredi 10 Avril 2024 en fin d’après-midi, une explosion suivie d’un incendie a frappé l’usine Saipol, située dans le port de Sète (Hérault). Ce site, appartenant au groupe Avril, est un acteur majeur dans la transformation de graines oléagineuses en produits tels que des tourteaux riches en protéines pour l’alimentation animale et des huiles végétales pour la production de biocarburants.

Un blessé grave et évacuation du personnel

L’explosion et l’incendie se sont produits dans l’entrepôt d’estérification de l’usine, où étaient stockés 300 m3 de diester. Selon la préfecture de l’Hérault, « l’entreprise était à l’arrêt pour des travaux de maintenance au moment de l’incident ». Un important dispositif de secours a été rapidement déployé, incluant 2 groupes de lutte contre les incendies, un véhicule de détection, d’identification et de prélèvement, un bateau pompe, ainsi que la police.

L’explosion a fait un blessé grave, un salarié de l’entreprise, qui a été héliporté vers l’hôpital de Montpellier (Hérault). De plus, 200 personnes travaillant sur le site ont été évacuées, dont 20 se trouvaient à proximité.

Les premiers résultats de l’impact environnemental sont rassurants

L’imposant panache de fumée généré par l’incendie a suscité des inquiétudes quant à son impact sur l’environnement et la santé des riverains. Toutefois, les autorités ont assuré que ce panache, qui s’étend vers la mer, ne présentait pas de risque pour la population. Des prélèvements ont été effectués sur le sol et dans l’air, et les premiers résultats sont rassurants. Des analyses plus approfondies sont prévues pour ce Jeudi 11 Avril 2024.

Ce n’est pas la première fois que le groupe Avril est impliqué dans des incidents de ce type. En 2018, 2 employés avaient trouvé la mort dans une explosion à l’usine Saipol de Dieppe (Seine-Maritime). En 2020, une autre usine du groupe près de Rouen (Seine-Maritime) avait également pris feu. Ces incidents ont suscité des critiques, notamment de la part de l’inspecteur du travail et représentant CGT à Rouen, Gérald Le Corre, qui accuse le groupe de ne pas tirer les leçons des drames précédents.

Des agents de l’État se rendront sur place ce Jeudi

Des agents de l’État se rendront sur place ce Jeudi pour évaluer la situation et proposer les mesures conservatoires nécessaires pour le fonctionnement de l’entreprise. Le groupe Avril, connu du grand public pour ses marques Lesieur et Puget, a connu une baisse de ses ventes et de son bénéfice net de 82% en 2023. Les autorités locales et le groupe Avril sont donc sous pression pour assurer la sécurité du site et prévenir de nouveaux incidents.

Vous aimez notre article ? Partagez-le !
Allo17.fr Occitanie
Allo17.fr Occitanie

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Occitanie en temps réel.

Articles: 190

La lettre d’information de Allo17.fr

Recevez chaque Dimanche, un condensé des actualités de la semaine :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *