Pourquoi cacher les plaques d’immatriculation de vos photos publiées sur internet

Partager :

Des photos montrant votre voiture avec sa plaque d’immatriculation peuvent vous mettre dans une situation difficile si quelqu’un usurpe l’identité de votre véhicule. Cela s’appelle la « doublette ».

Le web 2.0 propose de nombreux moyens de communiquer sur ses passions, d’échanger des photos et de partager ses hobbies. Les réseaux sociaux, forums ou encore les sites de petites annonces (lacentrale, le boncoin…) regorgent de photos de voitures motos, scooters dont les plaques d’immatriculation ne sont pas cachées.

Y’à-t-il des risques à laisser ses plaques d’immatriculation visibles ? La réponse est OUI bien sûr ! En laissant les plaques d’immatriculation « à découvert », vous vous exposez à une possible usurpation d’identité de votre véhicule : en effet, avec le numéro de plaque minéralogique et le modèle du véhicule, il sera facile pour les voyous de faire une réplique de votre véhicule (même plaque d’immatriculation, même modèle, même couleur, même année… difficile de discerner le vrai du faux).

Les cas de doublettes ont été multipliés par 3

Rien qu’en Ile-de-France, les cas de doublettes (usurpation d’identité « routière » et fausses plaques d’immatriculation) ont été multipliés par 3 ces 5 dernières années ! Et le pire, c’est qu’en général il est très difficile de justifier de sa bonne foi si cela vous arrive. Les démarches sont longues, contraignantes et n’aboutissent pas toujours.

Ainsi, n’oubliez pas, lorsque vous publiez une photo de votre véhicule (moto, scooter, voiture…), cachez la plaque d’immatriculation ! Des logiciels très simples existent et vous permettront de faire cela rapidement. Ou alors, il vous reste la méthode « débrouille », qui ne manque pas de charme ! Masquer sa plaque d’immatriculation avec son doigt.

Si vous êtes victime d’une usurpation de plaque d’immatriculation

Si vous êtes victime d’une usurpation de plaque d’immatriculation, vous pouvez demander une nouvelle carte grise comportant un nouveau numéro d’immatriculation.

L’utilisation de fausses plaques d’immatriculation est passible :

  • D’une peine de 7 ans de prison
  • D’une amende de 30 000 €
  • D’un retrait de 6 points sur le permis de conduire
  • D’une suspension du permis de conduire de 3 ans au plus
  • De l’annulation totale du permis de conduire (avec interdiction de le repasser pendant 3 ans au plus)
  • De la confiscation du véhicule

Si vous recevez une ou des contraventions qui correspondent à des infractions routières que vous n’avez pas commises, vous êtes probablement victime d’une usurpation de plaque d’immatriculation. Vous devez déposer plainte contre X très rapidement et contester l’amende. Vous pouvez également demander l’attribution d’un nouveau numéro d’immatriculation et d’une nouvelle carte grise.

Le dépôt de plainte est gratuit. Dans le cas d’une usurpation de plaques, la délivrance d’un nouveau numéro d’immatriculation et d’une nouvelle carte grise est également gratuite, dès lors que vous présentez un récépissé du dépôt de plainte. Mais vous devrez régler des frais d’acheminement de la carte grise d’un montant de 2,76 €. Il n’y a pas de frais d’acheminement s’il s’agit d’un cyclomoteur. Le règlement doit obligatoirement être effectué par carte bancaire.

Partager :
Allo17.fr
Allo17.fr

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie des régions et départements en temps réel.

Publications: 288

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *