Isère : Le verdict dans le procès de Maëlys doit tomber dans la journée ce Vendredi 18 Février

Partager :

Le verdict dans le procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre de Maëlys doit tomber dans la journée ce Vendredi 18 Février aux Assises Grenoble (Isère), l’accusé a réitéré ses excuses envers les familles.

Je leur présente mes excuses.

Nordahl Lelandais

Il ajoute :

J’ai bien conscience de tout ce qu’il s’est passé depuis 4 ans et depuis 3 semaines et je leur présente mes excuses.

Nordahl Lelandais

Les jurés doivent se prononcer dans la journée en répondant à 15 questions, dont 6 sur l’enlèvement, la séquestration et le meurtre de Maëlys.

J’ai aussi entendu les experts sur le long travail que j’ai à faire sur moi-même j’ai déjà commencé, mais là je vais le faire avec une grande détermination.

Nordahl Lelandais

Ce Jeudi 17 Février, l’avocat général demandait la réclusion à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 22 ans. Le verdict sera rendu dans la journée.

Les années d’enquêtes et longues semaines d’audience n’auront pas permis de lever tous les doutes et les mystères sur la mort de Maëlys. Si Nordahl Lelandais a, dès le début du procès, avoué avoir tué la petite fille, les circonstances de sa mort demeurent floues.

Aucune preuve matérielle d’une possible agression sexuelle ou viol

Ce dernier a par ailleurs continuellement réfuté le mobile sexuel dans cette affaire, malgré les accusations d’agressions sexuelles sur 2 de ses petites-cousines de 4 et 6 ans qu’il a même filmées avec son téléphone portable, et malgré les preuves contre lui sur la consultation de contenus pédopornographiques sur Internet.

Aucune preuve matérielle d’une possible agression sexuelle ou viol n’a pu être retrouvée par les enquêteurs. Dans leur plaidoirie, les avocats de Nordahl Lelandais ont toutefois demandé de ne pas faire de lien entre les agressions des deux petites-cousines de l’accusé et le meurtre de Maëlys.

Ce dernier avait déjà été condamné à 20 ans de réclusion criminelle

Pour rappel, ce dernier avait déjà été condamné à 20 ans de réclusion criminelle en Mai dernier pour le meurtre d’Arthur Noyer. Quelle que soit la peine retenue par la cour ce Vendredi pour le meurtre de Maëlys, les années de prison ne pourront pas être additionnées, car dans le droit pénal, un principe de non-cumul des peines s’applique. Seule la peine la plus élevée sera retenue et purgée.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Auvergne-Rhône-Alpes
Publications: 89

Laisser un commentaire