Le directeur général de la police reçoit syndicats et associations après les suicides des policiers

Partager :

Depuis le début d’année 2022, 7 suicides dans la police. En l’espace d’une seule matinée ce Mardi 18 Janvier, 2 policiers ont mis fin à leurs jours à Lille (Nord) et à Strasbourg (Bas-Rhin).

Les policiers font face à beaucoup de violence. Les policiers n’ont que peu de personnes à qui se confier, ce qui ne permet pas de prévenir les suicides.

Le directeur général de la police reçoit syndicats et associations

Frédéric Veaux, le directeur général de la police reçoit ce Jeudi 19 les organisations syndicales et ce Vendredi 20 les différentes associations qui viennent en aide aux policiers.

La police nationale ignore toujours nos propositions pour aider nos collègues à sortir de l’entonnoir de la douleur psychique.

Linda Kebab, déléguée nationale Unité SGP FO

Les facteurs de souffrance sont ignorés même et surtout quand ils sont professionnels. Les lanceurs d’alerte et les policiers harcelés victimes de l’omerta systémique sont sanctionnés.

Linda Kebab, déléguée nationale Unité SGP FO

Le taux de suicide au sein de la police atteint 29 suicides pour 100 000 habitants selon un rapport sénatorial de 2018, c’est le double de l’ensemble de la population.

Le Ministère de l’Intérieur a mis en place 2 dispositifs pour lutter contre ce fléau qui touche durement les policiers. Une ligne d’écoute est disponible pour les fonctionnaires victimes d’agressions ou de menaces au 08.00.95.00.17, tous les jours, de 5 heures à 23 heures et une cellule de soutien psychologique est aussi ouverte 24h/24 au 08.05.23.04.05. Les appels sont anonymes, confidentiels et gratuits.

Si vous avez des idées suicidaires, en parler peut tout changer. Appelez le 3114, écoute professionnelle et confidentielle, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Appel gratuit.

Partager :
Allo17.fr
Allo17.fr

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie des régions et départements en temps réel.

Publications: 288

2 commentaires

  1. Il était temps ! Nous sommes déjà à 7 suicides dans nos rangs, nous n’avons personnes avec qui se confier. J’espère qu’une solution sera très vite sur table car j’ai très peurs des autres actes.

  2. Toujours après……. Je pense qu’on va parler d’éloges de médailles peut être de cérémonie. Etc……. Quelle tristesse
    Mais peut être auront-ils le sentiment de se donner bonne conscience et celui de servi à quelque chose…!!!!!
    Je veux croire qu’ils se poseront les bonnes questions et surtout qu’ils seront capable d’apporter les bonnes réponses aux sempiternelles questions auxquelles on ne souhaite pas apporter les solutions ……… l’espoir fait vivre
    Bonne journée à toutes et à tous 🤗🧐🥲

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *