Disparition de Justine Vayrac : Le corps de la jeune femme a été retrouvé

Partager :

Le corps de Justine Vayrac, disparue dans la nuit du Samedi 22 au Dimanche 23 Octobre en Corrèze, a été découvert par les enquêteurs ce Jeudi 27 Octobre. Il se trouvait à l’endroit indiqué par le suspect, à proximité de son domicile.

Lucas, âgé de 21 ans, une connaissance de Justine Vayrac, a été interpellé ce Mardi 25 Octobre et placé en garde à vue dans la foulée. C’est lors des dernières heures de cette garde à vue, prolongée au préalable, qu’il est passé aux aveux, assurant avoir tué la jeune femme, une apprentie aide-soignante de 20 ans et mère d’un petit garçon.

Le sac à main calciné de la jeune femme a été découvert près du logement du suspect

Le suspect, était la dernière personne à avoir été aperçue aux côtés de la jeune femme la nuit de sa disparition, sur le parking de la boîte de nuit de Brive-la-Gaillarde (Corrèze) où elle s’était rendue avec quelques amis.

Tandis que le faisceau des soupçons s’est rapidement porté sur cet exploitant agricole, les perquisitions et les relevés conduits dans son domicile de Beynat (Corrèze), ou dans ses abords, ont rapidement permis d’établir la présence de sang jusque dans sa propre chambre, ainsi que dans son véhicule, sur le pommeau du levier de vitesse.

Ce Mercredi 26 Octobre, le sac à main calciné de la jeune femme a encore été débusqué près de son logement à l’issue d’un ratissage.

Le suspect était fiché au traitement des antécédents judiciaires

D’après les éléments que nous disposons, le jeune homme était fiché au traitement des antécédents judiciaires. Cette inscription est liée à l’incendie d’un hangar agricole, survenu en 2020. Toujours d’après les informations, le suspect travaille dans le même domaine agricole que son père. En se basant sur ses déclarations, les enquêteurs ont pu déterminer une zone de recherche précise où serait enterré le corps de Justine.

Un hélicoptère, un drone, 80 policiers et gendarmes

D’importants moyens de recherche ont été déployés pour tenter de retrouver la jeune femme, une équipe cynophile ainsi qu’un hélicoptère de la gendarmerie et un drone avec une caméra thermique.

Au total, 80 policiers et gendarmes ont également réalisé une battue dans les bois, autour du domicile du suspect.

Les circonstances de la mort de Justine demeurent obscures

Pour l’heure, les enquêteurs n’ont pas retrouvé le téléphone de la jeune femme et il n’y a actuellement pas d’autre suspect en garde à vue. La garde à vue du mis en cause se terminera ce Vendredi 28 Octobre. Les investigations s’orientent vers l’ouverture d’une information judiciaire devant un magistrat du pole criminel de Limoges.

Les circonstances de la mort de Justine demeurent obscures quant à elles. Toutefois, le procureur de la république de Limoges dissipera sans doute quelques zones d’ombre, à l’occasion de la conférence de presse qu’il doit donner ce Jeudi à 18 heures 30.

Partager :
Allo17.fr Nouvelle-Aquitaine
Allo17.fr Nouvelle-Aquitaine

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Nouvelle-Aquitaine en temps réel.

Publications: 97

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *