Disparition de Justine Vayrac : Le suspect mis en examen pour meurtre, séquestration et viol

Partager :

Lucas vient d’être mis en examen pour meurtre, séquestration et viol dans l’affaire de la mort de Justine Vayrac, cette jeune femme de 20 ans portée disparue dans la nuit du Samedi 22 au Dimanche 23 Octobre après avoir passé la soirée dans une discothèque à Brive-la-Gaillarde (Corrèze). Le procureur de la république de Limoges a par ailleurs annoncé ce Jeudi 27 Octobre que Lucas avait été placé en détention provisoire.

Le procureur a apporté des précisions sur les aveux de Lucas qui a admis avoir tué Justine Vayrac ce Dimanche, après l’avoir emmenée chez lui et avoir eu avec elle un rapport sexuel consenti selon lui. Il aurait ensuite emmené le corps de la jeune femme en forêt avant de retourner chercher un engin agricole afin de creuser la terre pour y enfouir le corps a expliqué le procureur. Une autopsie doit être réalisée pour connaître les causes exactes du décès. Les premières constatations font état de coups reçus dans la face, dont au moins un avec une arme contendante.

Le corps retrouvé

Lucas à reconnu avoir tué Justine Vayrac. Il a donné des indications qui ont orienté les recherches ce Jeudi matin vers une zone boisée à proximité de chez lui, à Beynat (Corrèze), des précisions qui ont permis de retrouver un corps, celui de Justine Vayrac.

Un jeune agriculteur de 21 ans

Lucas, un jeune agriculteur de 21 ans vient d’une famille de la commune de Beynat, il était connu des habitants et faisait même partie de l’équipe de football du village. Diplômé l’an dernier d’un lycée agricole, il a hérité de la ferme familiale. Agriculteur depuis peu, il exerce également la profession de menuisier.

Les investigations s’étaient orientées très tôt vers cet homme de 21 ans après les premières auditions des témoins qui avaient indiqué que c’était la dernière personne avec qui Justine Vayrac avait été vue ce Dimanche.

Les perquisitions réalisées dans son véhicule et à son domicile ont permis de découvrir des traces de sang. Mobilisés pour fouiller les environs du domicile du suspect, les policiers et gendarmes en charge des recherches ont également retrouvé le sac à main de la jeune femme calciné tout près de chez lui.

Autant d’éléments qui ont permis aux enquêteurs d’obtenir les aveux du jeune homme quelques heures avant le délai maximum de 48 heures de garde à vue. Dans la nuit de Mercredi à Jeudi, Lucas a ainsi admis avoir tué la jeune femme.

Partager :
Allo17.fr Nouvelle-Aquitaine
Allo17.fr Nouvelle-Aquitaine

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Nouvelle-Aquitaine en temps réel.

Publications: 97

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *