Val-de-Marne : La police interrompt une soirée illégale… une semaine après être déjà intervenue au même endroit

Partager :

A Joinville-Le-Pont, la police est une nouvelle fois intervenue ce dimanche soir, 22 novembre, pour une fête illégale. Une semaine plus tôt, au même endroit, la police avait déjà dû intervenir.

C’est dans un loft du Val-de-Marne que la police a dû intervenir, ce dimanche soir. Une semaine après une première intervention musclée, elle a cette fois-ci découvert seize personnes, réunies pour fêter un anniversaire. Présent lors de l’intervention policière, le maire LR a déclaré au Bien Public avoir été « sidéré que la salle, aux allures de boîte de nuit, accueille encore du public ce soir. ». Les seize participants, pour la plupart originaires de Seine-Saint-Denis, ont tous été verbalisés par la police pour non-respect du confinement. Le propriétaire de la maison et un vigile embauché pour l’occasion ont tous les deux été mis en examen pour « mise en danger délibérée de la vie d’autrui, exécution d’un travail dissimulé à l’égard de plusieurs personnes et ouverture irrégulière d’un établissement recevant du public dans une circonscription en état d’urgence sanitaire. ».

Une précédente soirée à 300 personnes

Une semaine plutôt, dans ce même loft, une fête réunissant plus de 300 personnes avait également été interrompue par la police. Vers deux heures du matin, une douzaine de policiers avaient pénétré dans le loft, où entre trois et quatre cents personnes festoyaient. Là encore, le loft avait pris des allures de boîte de nuit, avec machines à fumée, chichas et faisceaux lasers. Pire encore, en entrant dans les lieux, les policiers étaient même tombés nez-à-nez avec une centaine de personnes en train de violemment se bagarrer. Sitôt les policiers repérés, les concernés s’étaient retournés contre eux, envoyant une pluie de projectiles sur les forces de l’ordre. En net sous-effectif, les policiers avaient alors été contraints de tirer deux grenades de désencerclement avant de se réfugier dans la cour. Quatre hommes avaient alors été placés en garde à vue, dont le propriétaire du loft. Le lendemain, l’un des participants de la soirée avait été déclaré positif au coronavirus…

Source : https://www.valeursactuelles.com/faits-divers/val-de-marne-la-police-interrompt-une-soiree-illegale-une-semaine-apres-etre-deja-intervenue-au-meme-endroit-125921.

Partager :
Image par défaut
Allo17.fr Île-de-France
Publications: 207

Laisser un commentaire