Ille-et-Vilaine : 2 magasins de l’enseigne Poêles et Cie ont été incendiés, 3 suspects en détention

Partager :

Pendant la première semaine des vacances de Noël 2022, 2 magasins d’une même enseigne avaient été visés par des incendies en l’espace d’une journée. Ce Vendredi 6 Janvier, 3 personnes ont été mises en examen puis écrouées dans le cadre de cette affaire.

Ces incendies suspects avaient soulevé beaucoup de questions. Ce Jeudi 5 Janvier à l’issue de l’enquête menée par les gendarmes de Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine), Redon (Ille-et-Vilaine), Retiers (Ille-et-Vilaine), Chateaubriand (Loire-Atlantique) et Angers (Maine-et-Loire), 3 suspects ont été placés en garde à vue, puis présentés au parquet de Rennes (Ille-et-Vilaine) ce Vendredi.

À l’issue de leur présentation, ils ont été mis en examen. Une information judiciaire a été ouverte dans cette affaire pour destruction par incendie et tentative de destruction par incendie et complicité de destruction par incendie, complicité de tentative de destruction par incendie et dégradations de biens en réunion.

Que s’est-il passé ?

Dans la nuit du Lundi 19 au Mardi 20 Décembre dernier, les pompiers étaient intervenus pour éteindre un incendie ravageant un magasin de l’enseigne, situé à Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). La nuit suivante, ils avaient été rappelés pour un feu dans une autre boutique de la marque à La Mézière (Ille-et-Vilaine).

Dans la nuit du Dimanche 25 et Mercredi 28 Décembre dernier, des individus avaient tenté d’incendier le magasin « Poêles et Cie » à Châteaubriant (Loire-Atlantique), mais avaient été mis en fuite par un agent de sécurité.

Ce sont les enquêteurs de la brigade de recherches de la gendarmerie de Montfort-sur-Meu qui ont rapidement suspecté un couple ayant eu un différend commercial. Ce même couple aurait également eu un différend avec la boulangerie « Le fournil des saveurs », à Retiers. Une plainte pour dégradations en réunion a été déposée le Mercredi 21 Décembre par le propriétaire.

L’origine volontaire des 2 incendies a été confirmée

Après qu’une enquête a été ouverte, l’origine volontaire des 2 incendies a été confirmée par l’expertise judiciaire. Les premières investigations, notamment téléphoniques, ont permis de mettre en évidence la présence sur les lieux de 2 personnes venues de la commune de Trélazé (Maine-et-Loire), avec un véhicule de location loué au Super U de cette commune par une autre personne.

3 suspects placés en garde à vue

Sur les 3 mis en examen, un jeune homme, âgé de 18 ans et connu de l’institution judiciaire, a reconnu son implication tout en indiquant avoir été payé par un commanditaire pour commettre les faits avec un comparse. Un autre jeune, âgé de 26 ans, conteste sa participation et la dernière, une femme de 33 ans connue de l’institution judiciaire, a fait valoir son droit au silence.

Les 3 mis en cause ont été placés en détention. D’après les informations que nous disposons, 2 autres personnes restent à entendre dans cette procédure

Partager :
Allo17.fr Bretagne
Allo17.fr Bretagne

Retrouvez les actualités importantes et vérifiées police et gendarmerie de la région Bretagne en temps réel.

Publications: 332

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *